Hamilton - "J'ai surmonté pire, c'est sûr !"

Le début de saison du triple Champion du monde Lewis Hamilton n’a pas été de tout repos. Mais pour lui, ce ne sont que des péripéties et il se satisfait même d’avoir limité les dégâts.

Hamilton - "J'ai surmonté pire, c'est sûr !"
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 et le troisième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team signe des autographes pour les fans
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team avec les médias
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07

En Australie, après un départ manqué, Lewis Hamilton s’est rapidement retrouvé englué dans le peloton mais avait réussi à remonter pour prendre la deuxième position. À Sakhir, un nouveau mauvais envol et un freinage très optimiste de Valtteri Bottas l’ont une nouvelle fois handicapé, mais là encore, il était parvenu à revenir sur la troisième marche du podium malgré une monoplace endommagée.

"Ça n’est pas un départ tranquille de la saison pour moi", admet-il, "donc être dans la position dans laquelle je suis actuellement est en fait très positif. Si on peut connaître deux mauvaises courses et tout de même s'en sortir avec deux podiums, c’est de très bon augure. J'ai surmonté pire, c’est sûr !"

En 2014, Hamilton avait dû abandonner en raison d’un problème moteur lors du premier GP avant de remporter le second, ce qui l’avait relégué à 18 points de Nico Rosberg.

Même si les départs sont clairement un point faible, il se montre confiant. "Les gens continuent de me demander si je suis inquiet, s’il y a une tendance à la baisse qui émerge. Mais je ressens complètement le contraire. Il n’y a pas de véritables failles dans notre procédure et la manière dont nous fonctionnons, donc je sais que ça va bien venir."

"Sur un plan personnel aussi, je suis au meilleur niveau que j’aie jamais été psychologiquement. Il y a peu de choses, sinon rien, qui peuvent transpercer cela. Il y a un long chemin à parcourir, donc je vais juste continuer de travailler aussi dur que je le fais."

Shanghai est un tracé qui réussit habituellement au Britannique, qui est le pilote qui y a le plus gagné, avec quatre succès en neuf éditions disputées. "Maintenant, nous allons en Chine pour la prochaine bataille. C’est une piste qui a été bonne pour moi au fil des années, avec cinq poles et quatre victoires, donc espérons que cette course pourra être un tournant."

partages
commentaires
Mercedes attend des stratégies "extrêmes" en Chine

Article précédent

Mercedes attend des stratégies "extrêmes" en Chine

Article suivant

Alonso n'a aucune garantie de participer au GP de Chine

Alonso n'a aucune garantie de participer au GP de Chine
Charger les commentaires