Hamilton - Je ne pensais pas pouvoir faire mieux qu'en 2014

Victorieux sur ses terres le week-end dernier, Lewis Hamilton a accentué son avance au championnat sur Nico Rosberg. Avec 17 points de mieux que son coéquipier, le double Champion du Monde est toutefois loin d'être à l'abri, à l'approche de la mi-saison.

Les chiffres de cette première moitié de l'année 2015 parlent néanmoins pour lui et le Britannique est en avance sur son tableau de marche de l'année dernière. De quoi le rendre très optimiste, alors qu'il s'attend à être plus fort encore dans les prochains mois.

Voir : Classements championnats après Silverstone

"C'est cinq victoires sur neuf et j'ai pris huit des neuf pole positions", résume Hamilton dans les colonnes du Times. "L'année dernière était exceptionnelle pour moi, et penser que je suis en train de faire aussi bien et même mieux cette année, je ne l'aurais pas cru."

Dans deux semaines, la F1 se rendra en Hongrie, sur un tracé qui a souvent réussi au pilote Mercedes, déjà vainqueur à quatre reprises à Budapest. Hamilton note également que les deuxièmes parties de saison ont souvent été meilleures pour lui, avec en exemple le souvenir de l'année dernière.

"Le Hungaroring a été un formidable circuit pour moi dans ma carrière, donc je suis excité. Je vais m'entraîner comme un fou pendant la pause afin de m'assurer d'être fort pour la deuxième partie de la saison. De manière générale dans ma carrière, la seconde partie de la saison a été plus forte pour moi."

L'instinct payant à Silverstone

Illustration de sa période de réussite, Hamilton a également fait les bons choix à Silverstone, quand il a fallu compter sur son instinct. A l'issue de la course, il n'avait pas hésité à souligner qu'il avait pris, pour la première fois de sa carrière, une bonne décision stratégique en course. Des mots forts qu'il confirme à froid.

"C'était à 100% certain dans mon esprit pour prendre cette décision. Vous ne pouvez pas hésiter, soit vous le faites soit vous ne le faites pas", dit-il au sujet de son entrée au stand pour chausse les gommes intermédiaires, lors de l'arrivée de la pluie. "Honnêtement, je n'ai jamais eu le sentiment que c'était l'une de mes forces en Formule 1. Généralement parce que le pilote a seulement une vision de tout ça et que les gars à l'extérieur ont une meilleure vue ; habituellement je me fie à l'équipe."

"Par le passé, il y a des moments où ils ont bien fait cela et d'autres où ils se sont trompés. Je ne sais pas ce que sera l'avenir à ce sujet mais je suis heureux d'avoir réussi une fois."

Une allusion à peine masquée à l'erreur stratégique qui lui avait coûté la victoire à Monaco en mai dernier. 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags analyse, bilan