Hamilton veut une Mercedes 2020 plus efficace et plus puissante

Lewis Hamilton veut une Mercedes 2020 avec moins de traînée mais plus de puissance, et estime que l'année n'a pas été "super" sur le plan du développement moteur pour son écurie.

Hamilton veut une Mercedes 2020 plus efficace et plus puissante

Durant les trois premières saisons de l'ère turbo hybride, l'avantage moteur a été la pierre angulaire de la domination Mercedes. Mais depuis 2017, le constructeur allemand a vu Ferrari revenir sur ses talons puis le dépasser dans ce domaine, dans le cadre d'une réglementation faisant dans le même temps la part belle à plus d'appui aérodynamique.

En 2019, la Scuderia a fait le choix d'une philosophie aérodynamique à faible traînée, pour favoriser l'efficacité et maximiser la vitesse de pointe en ligne droite. Si cela a longtemps semblé être un problème dans la performance de la SF90 cette année, il est clair depuis le retour de la trêve estivale que la Scuderia est parvenue à mieux exploiter son potentiel, avec des victoires sur les pistes rapides de Spa et de Monza mais également un succès sur le sinueux tracé de Singapour, le tout agrémenté de cinq pole positions en cinq épreuves.

Lire aussi :

Pour Lewis Hamilton, Mercedes – qui a tout de même conquis le titre constructeurs tout en s'assurant que seul un de ses pilotes pourra être sacré – réussira à résorber son déficit dans ces domaines l'an prochain. "Nous avons du temps d'ici l'année prochaine. Je pense que ça n'a pas été une super année par rapport à notre grand problème, au niveau de notre développement moteur. Je pense que les gars ont connu des moments difficiles, ils travaillent plus dur que jamais mais il n'y a pas eu la même réussite dans ce département."

"En plus, [la voiture] a pas mal de traînée mais elle est très fiable et avec un peu de chance ça va être encore le cas. C'est quelque chose dont nous devons être vraiment fiers, bien entendu. Évidemment, nous avons quand même remporté le championnat constructeurs, mais nous allons faire des efforts pour peut-être essayer de réduire un petit peu la traînée et également pour augmenter la puissance l'année prochaine. Ils sont pleinement sur le coup et j'ai toute confiance dans le fait que nous serons capables de faire un pas en avant la saison prochaine."

Au Japon, alors qu'il était clairement plus rapide que Sebastian Vettel dans la lutte pour la seconde position, Hamilton n'a jamais pu tenter la moindre manœuvre sur son rival en dépit des pneus moins usés et plus performants, de l'aspiration, du DRS et de la puissance maximale utilisée pour l'unité de puissance.

partages
commentaires
Pneus : prudence pour Mercedes et Ferrari à Mexico

Article précédent

Pneus : prudence pour Mercedes et Ferrari à Mexico

Article suivant

Wehrlein prudent sur le nouveau projet Campos F1

Wehrlein prudent sur le nouveau projet Campos F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Fabien Gaillard