Hamilton : "Actuellement, nous ne sommes pas les plus rapides"

À la veille des premiers essais libres du Grand Prix de Bahreïn, Lewis Hamilton assure que l'on assistera à des débats plus serrés que jamais.

Hamilton : "Actuellement, nous ne sommes pas les plus rapides"

Lewis Hamilton persiste et signe. Deux semaines après des essais hivernaux en apparence loin d'être parfaits, le septuple Champion du monde est convaincu de voir la saison s'ouvrir par une lutte bien plus serrée qu'elle ne l'était ces dernières années. Malgré les soupçons des observateurs quant à un éventuel bluff de Mercedes et une possible amplification de ses difficultés, son pilote star renouvelle sa prudence. Tout en ne cachant pas une certaine forme d'excitation à l'idée de devoir cravacher davantage et batailler en piste.

"Nous ne sommes pas les plus rapides actuellement", avance-t-il ce jeudi dans le paddock de Bahreïn. "Comment allons-nous travailler ensemble, comment allons-nous nous unir pour y parvenir ? C'est tout ça qui m'enthousiasme. Je ne peux pas vous dire à quel point je suis excité par ce défi et par le fait de voir les autres équipes plus proches. Ce sera génial pour les fans, mais j'aime cette collaboration avec les hommes et les femmes de mon équipe pour essayer d'atteindre un objectif commun."

Lire aussi :

Pour le Britannique, impossible de faire le moindre pronostic avant le premier moment de vérité, samedi à l'issue de la première séance de qualifications de la saison, sur le circuit de Sakhir. Ce qu'il peut affirmer, c'est que Mercedes est "dans la meilleure forme possible compte tenu des trois seuls jours d'essais". Le travail d'analyse et de compréhension des données a battu son plein à Brackley ces derniers jours, et il a fallu "faire tourner les chiffres". Ce qui permet aujourd'hui à Hamilton d'arriver "optimiste".

"Nous avons essayé de comprendre, de quantifier à quel point un problème était infime ou important", précise-t-il. "Ce n'est que le début. Tous les ingénieurs, et tous les aérodynamiciens en particulier, ont travaillé d'arrache-pied à l'usine pour rectifier toutes ces choses normales qui surviennent sur une nouvelle voiture avec un changement de réglementation. Je suis pleinement convaincu qu'en très peu de temps, ils ont fait de leur mieux, mais il faudra continuer à se battre pour que la voiture soit là où nous souhaitons qu'elle soit."

Bottas : "Il n'y a pas de raison de paniquer"

Valtteri Bottas, Mercedes

Ce travail de fourmi, mené dans un laps de temps très réduit, Valtteri Bottas l'évoque lui aussi à la veille des premiers essais libres de cette saison 2021. Le Finlandais ne pose pas un regard si alarmant sur les tests hivernaux, tout en concédant une part évidente d'incertitude quant aux bénéfices du travail fourni ces derniers jours.

"L'équipe a essayé de maximiser le temps restreint que nous avions", souligne-t-il. "Lors des essais hivernaux, la première journée n'était pas idéale, mais la deuxième et la troisième étaient bien plus productives. Dans la période entre les essais et le premier Grand Prix, tout le monde était à fond pour essayer de comprendre comment rendre le package plus rapide, pour s'assurer de tout apprendre en vue de ce week-end. Naturellement, le but est d'aller de l'avant, et c'est une longue saison qui nous attend. À ce stade, tout le monde a travaillé le plus possible, y compris nous, les pilotes."

"Nous avons eu du mal, c'est certain, mais les conditions [lors des essais hivernaux] étaient aussi assez extrêmes dans l'ensemble. C'était vraiment venteux, ce qui rend difficile la compréhension des changements que l'on fait, et ce qui compromet les relais. C'est encore plus dur de comprendre et d'apprendre dans ces conditions. Mais le fait est que nous avons eu du mal avec l'équilibre de la voiture ; nous voulons toujours plus de performance que ce que nous avons actuellement, à la fois au niveau de la voiture et des gens dans l'équipe. Comme je l'ai dit, l'équipe a tout donné pour tout comprendre après les essais et faire en sorte d'aborder ce week-end, théoriquement, dans une meilleure situation. On ne sait pas à quel point on a redressé la barre depuis les essais, ni combien de performance nous avons gagnée grâce à ce que nous avons appris. C'est quelque chose que nous découvrirons en essais libres, j'espère, et au plus tard samedi et dimanche. Mais au moins, je sais que l'équipe a fait tout ce qu'elle pouvait en peu de temps. La saison est longue et il n'y a pas de raison de paniquer, nous devons juste travailler."

partages
commentaires
Leclerc : "Je vais mieux choisir mes batailles"

Article précédent

Leclerc : "Je vais mieux choisir mes batailles"

Article suivant

Gasly et le "poids en moins" après sa tribune sur Anthoine Hubert

Gasly et le "poids en moins" après sa tribune sur Anthoine Hubert
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Jeudi
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Valtteri Bottas , Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine