Hamilton et Mercedes doivent travailler sur l'exploitation des pneus

partages
commentaires
Hamilton et Mercedes doivent travailler sur l'exploitation des pneus
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
27 mars 2017 à 10:06

Le Grand Prix d'Australie a permis à Mercedes d'identifier un domaine dans lequel il lui faut rapidement progresser : l'exploitation des pneumatiques.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Podium : le second Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Podium : le second Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, arrive sur la grille

Parti en pole position et en tête durant tout le premier relais, Lewis Hamilton s'est arrêté plus tôt que ses rivaux à Melbourne. Une stratégie qui a ouvert la voie à Sebastian Vettel, ce dernier s'emparant des commandes après son arrêt au stand pour ne plus la lâcher, tandis que Hamilton avait perdu du temps derrière Max Verstappen.

Hamilton s'est visiblement retrouvé en difficulté avec ses pneus ultratendres bien avant les autres, se plaignant d'une perte d'adhérence à de nombreuses reprises.

"L'équipe me demandait de lui donner des informations sur les pneus, et la course que nous avions prévu de faire, et que nous avons faite, n'était pas nécessairement optimale. D'abord, nous n'avions pas le rythme pour créer un écart sur Sebastian [Vettel], nous le savions dès le début. Nous avons continué sur ce chemin, ce qui n'a pas fonctionné."

"Il y a un domaine sur lequel nous devons travailler, c'est évidemment l'utilisation des pneus, que l'on doit comprendre. Nous essayons de faire des changements pour améliorer ça à l'avenir, ce que nous ferons."

"Je ne peux pas vraiment vous dire quoi. Il y a de nombreuses choses, ce sont des affaires internes sur lesquelles nous devons travailler. Il y a un tas de choses, sur la manière dont nous pouvons attaquer, l'équilibre, beaucoup de choses."

Une défaite plus facile à digérer

Bien que défait par Vettel, Hamilton a semblé digérer assez vite cet échec à Melbourne. Une situation qu'il explique par le fait d'avoir été en premier lieu rassuré quant à la capacité de sa nouvelle monoplace à se battre pour la victoire.

"Je ne dirais pas que je suis satisfait", assure-t-il. "De manière réaliste, avec ce point de vue et tout ce changement de règlement, nous voir ici et nous battre pour la victoire, la manquer de peu, je crois que l'on peut en être incroyablement fier."

"C'est génial de voir Ferrari ici, je pense que c'est bien pour la F1 d'avoir cette bagarre serrée. J'aurais pu gagner la course, et il y a certaines choses qui auraient peut-être pu être mieux faites, mais j'ai donné tout ce que j'ai pu. Je ne peux pas tout gagner."

Article suivant
Sauber ne digère pas l'absence de sanction contre Magnussen

Article précédent

Sauber ne digère pas l'absence de sanction contre Magnussen

Article suivant

Battu par Ferrari, Mercedes savait que "ce moment allait arriver"

Battu par Ferrari, Mercedes savait que "ce moment allait arriver"
Charger les commentaires