Hamilton : "Je ne sais pas où Ferrari a trouvé ce rythme"

Seulement cinquième sur la grille de départ, le leader du championnat s'attend à vivre un Grand Prix de Singapour difficile et s'étonne de la performance des Ferrari en qualifications.

Lewis Hamilton ne pouvait pas être satisfait de sa cinquième position en qualifications à Singapour ce samedi, mais le Britannique n'a pas caché qu'il s'attendait à être en difficulté ce week-end. Ce qui ennuie davantage le nouveau leader du championnat, c'est la forme retrouvée des Ferrari après un vendredi délicat, qui s'est traduite par une pole position impressionnante de Sebastian Vettel. Les deux rivaux pour le titre seront ainsi séparés par trois voitures : les deux Red Bull et l'autre Ferrari de Kimi Räikkönen

"Nous savions que cela allait être difficile ici, ça l'est relativement tous les ans", rappelle Hamilton, confirmant que les inquiétudes manifestées par Mercedes ces derniers jours n'avaient rien d'un coup de bluff. "Je ne m'attendais vraiment pas à ce que Ferrari soit si rapide, je le savais pour Red Bull. J'ai vraiment tout donné avec la voiture, j'en ai tiré le meilleur jusqu'au bout."

"C'est un circuit de merde (sic) pour les dépassements. C'est juste un train. Cela va être très difficile. Le départ et la stratégie seront des opportunités, les Safety Cars, qui sait ? Ce n'est pas un sprint. On verra demain. Je ne sais pas où Ferrari a trouvé ce rythme. C'est bizarre, cela change d'une course sur l'autre entre nous. Nous avons quelques courses qui arrivent, où je pense que nous serons forts."

Dans le garage Mercedes, la grise mine – sans mauvais jeu de mots – de Toto Wolff n'est pas passée inaperçue lorsque Vettel a scotché tout le monde avec sa première tentative en Q3. L'Autrichien souligne lui aussi à quel point son équipe s'attendait à souffrir, mais l'instinct de compétiteur reste plus fort et la déception est palpable. 

"C'est ce à quoi nous nous attendions", constate amèrement le directeur de l'écurie de Brackley. "Nous espérons toujours mieux, mais il faut être réaliste, c'est Singapour. Cette saison, certaines voitures sont plus performantes sur les circuits lents, comme Ferrari et Red Bull, d'autres sur les circuits avec des virages rapides. C'en est un nouvel exemple."

Concluant que Lewis Hamilton avait "tiré le maximum de la voiture" ce samedi, Wolff reste toutefois ambitieux pour la course : "C'est demain que ça compte !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Réactions
Tags marina bay, toto wolff