Hamilton juge Mercedes "bien préparé" à gérer son duo avec Russell

Lewis Hamilton ne manifeste pas d'inquiétude particulière à l'idée de faire équipe avec George Russell en 2022 chez Mercedes.

Hamilton juge Mercedes "bien préparé" à gérer son duo avec Russell

Lewis Hamilton le sait désormais, il aura à ses côtés l'an prochain un troisième coéquipier différent depuis qu'il a rejoint Mercedes en 2013. Le septuple Champion du monde devra faire équipe avec George Russell, promu pour prendre le relais d'un Valtteri Bottas avec lequel la collaboration s'est avérée efficace et sans accroc durant cinq saisons.

Pour beaucoup, l'arrivée de Russell implique une dynamique qui sera très différente en interne, le jeune Britannique ne manquant pas d'ambition ni de talent. Inévitablement, le soupçon de voir les relations entre les deux côtés du garage se tendre à nouveau est réel, ramenant aux souvenirs des duels particulièrement intenses entre Hamilton et Nico Rosberg entre 2013 et 2016.

Pour autant, Hamilton ne craint pas particulièrement cette situation et estime que l'écurie de Brackley est aujourd'hui très bien armée pour éviter une telle escalade et permettre aux choses de se passer au mieux. Sous contrat avec Mercedes jusque fin 2023, Hamilton s'attend-il a une bonne entente avec Russell ? "Je crois que l'histoire a montré que ça pouvait être le cas ou que ça pouvait ne pas l'être", répond-il.

"C'est différent dans chaque équipe, et ça dépend finalement de la manière dont c'est géré", ajoute Hamilton. "Mais c'est un sport assez étrange, car c'est à la fois un sport d'équipe et un sport individuel. Il y a donc deux championnats. Individuellement, on veut finir devant, mais en même temps, il faut faire le job pour que l'équipe soit devant. C'est donc difficile de s'y retrouver. Mais j'aime penser que nous en avons fait l'expérience et que nous avons appris, et nous devrions donc être assez bien préparés pour aller de l'avant."

Hamilton ne s'en est pas caché, il est attristé par le départ de Bottas pour Alfa Romeo, lui qui a si souvent salué le travail du Finlandais ainsi que l'harmonie et le respect mutuel dans l'équipe. Ce qui ne veut pas dire pour autant que l'arrivée de Russell lui déplaît. Il y voit au contraire l'occasion d'instaurer une nouvelle dynamique.

"Il fait naturellement partie de ce jeune groupe [de pilotes], et c'est un jeune talent qui perce dans ce sport, il en représente l'avenir", souligne-t-il. "Je crois que du sang neuf dans l'équipe, ce sera excellent, car je suis l'ancien ici. Ça apportera vraiment de l'énergie à toute l'équipe, qui aura un nouveau jeune qui arrive, qui est affamé, encadré, et nous pousserons l'équipe."

"J'ai observé George en F3 et en F2. J'ai regardé beaucoup de ses courses et de ses dépassements. Il ne fait aucun doute qu'il est incroyablement talentueux, mais je n'ai pas analysé dans le détail où étaient ses faiblesses. Ce n'est pas vraiment quelque chose à quoi je consacre de l'énergie. Je sais juste qu'il continuera à être plus fort, y compris lors des Grands Prix à venir. Et l'an prochain il mettra encore la pression, c'est certain."

Lire aussi :

partages
commentaires
Alfa Romeo 2022 : Giovinazzi patiente, Kubica n'y croit pas
Article précédent

Alfa Romeo 2022 : Giovinazzi patiente, Kubica n'y croit pas

Article suivant

La F1 pense à transformer les Qualifs Sprint en Course Sprint

La F1 pense à transformer les Qualifs Sprint en Course Sprint
Charger les commentaires