Hamilton : "Je n'étais pas à mon optimum"

partages
commentaires
Hamilton :
Par : Fabien Gaillard
29 avr. 2017 à 13:47

En difficulté depuis le début du week, Lewis Hamilton a échoué en quatrième place, à une demi-seconde du temps de la pole position, une vraie contre-performance pour le Britannique.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Le numéro 44 a rarement été à son aise, et particulièrement dans le dernier secteur où il a souvent été en retard sur les autres pilotes. Son dernier tour n'a pas vraiment dérogé à la règle et il n'a donc pu faire mieux qu'une quatrième place lointaine, plus de cinq dixièmes derrière Sebastian Vettel.

Devant les médias juste après sa descente de voiture, il n'a pas caché le fait que la performance de ce samedi n'était pas à la hauteur des attentes, pour Sky Sports : "Cela aurait dû être bien mieux aujourd'hui, nous allons chercher à comprendre pourquoi. Tout reste à jouer demain. Je perds tout dans le dernier secteur, je perds une demi-seconde, il faut étudier cela."

"C’était vraiment difficile, de monter les pneus en température, de maximiser et d’utiliser les pneus", a-t-il ajouté pour NBC. "C’était un problème hier et nous avons fait quelques changements, et ça a marché, mais peut-être trop, parce que le dernier secteur était difficile."

Étudier ne sera peut-être pas suffisant, toutefois, pour inverser la tendance du week-end, avec des Ferrari visiblement à l'aise et qu'il juge plus rapides, même en conditions de course. "La Ferrari est la plus rapide, que ce soit en qualifications ou en rythme de course. Nos longs relais étaient mauvais hier, donc je ferai de mon mieux."

"Je pense que le rythme de Ferrari est très élevé en course, donc ce sera difficile de les dépasser, mais j’attends demain avec impatience", a-t-il renchéri sur Canal+ avec des motifs d'espoir : "C’est une piste où c’est plus facile de se suivre car il y a de longues lignes droites, donc nous essaierons."

Quand pour NBC, il lui est demandé si les Ferrari devenait trop compétitives, il rétorque : "Non ! Cela veut dire que nous avons une vraie course. Il est juste dommage qu’aujourd’hui je n'ai pas été à mon optimum. Normalement, je suis bien plus rapide que je ne le suis aujourd’hui, donc je dois travailler pour comprendre pourquoi et voir ce que je veux faire."

Côté stratégie, enfin, pas vraiment de quoi être surpris : "Eh bien, c’est seulement une course à un arrêt, donc c’est une stratégie très simple, donc je ne suis pas particulièrement confiant sur cela, mais je vais travailler aussi dur que possible pour le faire sur la piste."

Prochain article Formule 1
Loin de Ferrari et Mercedes, Red Bull sans illusion ni surprise

Previous article

Loin de Ferrari et Mercedes, Red Bull sans illusion ni surprise

Next article

Mercedes fait grise mine mais Bottas reste optimiste

Mercedes fait grise mine mais Bottas reste optimiste

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Catégorie Qualifications
Lieu Sochi Autodrom
Pilotes Lewis Hamilton Shop Now
Équipes Mercedes
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions