Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

Hamilton va mobiliser les troupes chez Mercedes d'ici Imola

Lewis Hamilton a l'intention de galvaniser ses collègues afin de retrouver le chemin de la victoire en Formule 1.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG

Après trois Grands Prix en cette saison 2022, Mercedes est clairement en retrait vis-à-vis de Ferrari et Red Bull. Le déficit de la W13 sur la pole position ne fait que croître avec le problème majeur que représente le marsouinage, ayant atteint sept dixièmes de retard à Bahreïn, neuf à Djeddah et près d'une seconde à Melbourne.

Lire aussi :

George Russell et Lewis Hamilton bénéficient toutefois de la fiabilité de leur Flèche d'Argent. La marque à l'étoile est la seule à avoir placé ses deux monoplaces dans les points à chaque Grand Prix, si bien que ses pilotes sont respectivement deuxième et cinquième du championnat avec un podium chacun. Cependant, ce classement n'est évidemment pas représentatif de la hiérarchie, Red Bull ayant subi pas moins de trois abandons.

Ainsi, interrogé sur son programme d'ici le prochain Grand Prix à Imola, Hamilton indique : "Il y a beaucoup de travail à faire, et il va y avoir beaucoup d'appels, naturellement. J'ai beaucoup d'appels Zoom au programme avec tous les sponsors et nos dirigeants, afin d'essayer vraiment de les mobiliser. Nous avons des améliorations à faire, et nous avons besoin du soutien de tout le monde pour cela, simplement pour ne négliger aucun détail. Il s'agit d'assurer que la soif de victoire soit vraiment là et que nous tirions le maximum de tous les moments sans exception."

"Je vais voir les personnes qui sont en soufflerie, celles qui sont chargées de l'aéro, je m'intéresse à absolument tous les domaines. Il y a de la performance à gagner dans des domaines que nous connaissons. Et nous en avons besoin maintenant. Pas dans deux ou trois courses. Nous savons tous, en équipe, qu'il nous faut maintenir un niveau élevé d'encouragements et d'énergie."

Malgré son optimisme à toute épreuve, Hamilton est bien conscient qu'un tel manque de performance va être difficile à combler rapidement. De surcroît, la règle du handicap aéro veut que Mercedes, en tant qu'écurie Championne du monde en titre, ait moins de temps en soufflerie et en CFD à sa disposition que les autres écuries jusqu'à fin juin, tandis que le plafond budgétaire représente une restriction supplémentaire.

"Je préfère rester optimiste. Il reste 20 courses. Si l'on est réaliste, vu la manière dont se passe le développement de chaque écurie en F1, les top teams développent souvent à un rythme similaire. Est-ce que ce sera le cas avec cette nouvelle voiture ? Qui sait ? J'espère vraiment, vraiment que nous pourrons rejoindre cette bataille bientôt. Mais pour chaque petite amélioration que nous allons faire, [Ferrari] et Red Bull vont probablement en faire une similaire, alors ça ne va pas être facile. Oui, l'écart est très grand actuellement. Mais il reste un long chemin à parcourir", conclut Hamilton.

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Stroll critique les "décisions bizarres" des commissaires
Article suivant Verstappen : "Aucune raison de croire" au titre pour l'instant

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse