Hamilton doté d'un nouveau moteur et pénalisé à Istanbul

Lewis Hamilton va écoper d'une pénalité de dix places sur la grille de départ du Grand Prix de Turquie.

Hamilton doté d'un nouveau moteur et pénalisé à Istanbul

Ce Grand Prix de Turquie s'annonce difficile pour Lewis Hamilton. Le pilote Mercedes va écoper d'une pénalité de dix places sur la grille de départ, car son écurie a doté sa monoplace d'un nouveau moteur à combustion interne, dépassant le nombre de pièces autorisées sur l'ensemble de la saison.

La marque à l'étoile évaluait les options stratégiques depuis un certain temps afin de conclure la campagne 2021 en évitant tout problème de fiabilité et a donc pris la décision de changer le moteur sans toucher aux autres pièces, ce qui permet de limiter la pénalité à dix places et d'éviter un départ en fond de grille.

Bien sûr, en cas de catastrophe en qualifications, Mercedes pourrait revoir sa position et changer l'unité de puissance entière – par exemple si Hamilton se qualifiait hors du top 5, ce qui rendrait l'impact d'un départ en fond de grille quasi nul.

Rival du Britannique pour le titre, Max Verstappen a reçu une nouvelle unité de puissance sur sa Red Bull-Honda à Sotchi et a parfaitement limité la casse en finissant la course deuxième derrière Hamilton. Désormais, Mercedes s'efforce de "jouer la sécurité".

"Entre la première et la deuxième place, avec le meilleur tour, si l'on a un abandon, il faut quatre courses pour rattraper ce retard", a récemment souligné le directeur d’équipe Toto Wolff. "C'est brutal. L'autre pilote peut se permettre de finir quatre fois deuxième. Par conséquent, il faut vraiment jouer la sécurité sans délaisser la performance."

Hamilton, quant à lui, a expliqué : "J'essaie de prendre un soin absolu de mes moteurs, ceux que nous utilisons, quand je pilote, en matière d'accélération, de tours moteur. J'essaie d'éviter les surrégimes et de réduire les tours que je parcours au minimum."

Il semble que le septuple Champion du monde soit efficace de ce côté-là, puisqu'en 281 courses, il n'a été trahi par son moteur que deux fois, aux Grands Prix d'Australie 2014 et de Malaisie 2016. La panne de Sepang lui avait probablement coûté le titre mondial.

Lire aussi :

partages
commentaires
Les paris stratégiques de Williams, encouragés par Capito
Article précédent

Les paris stratégiques de Williams, encouragés par Capito

Article suivant

EL1 - Hamilton démarre en fanfare

EL1 - Hamilton démarre en fanfare
Charger les commentaires