Hamilton, pincé, doute-t-il de la sincérité de son équipier?

Les fans de F1 auront été privés d’un climax en fin de qualifications du Grand Prix de Monaco, avec l’intervention des drapeaux jaunes assurant la pole position à Nico Rosberg, auteur du meilleur chrono sur sa première sortie en piste

Les fans de F1 auront été privés d’un climax en fin de qualifications du Grand Prix de Monaco, avec l’intervention des drapeaux jaunes assurant la pole position à Nico Rosberg, auteur du meilleur chrono sur sa première sortie en piste.

En manquant un freinage là où Ericsson a sorti Massa en Q1, l’Allemand s’est paradoxalement assuré de ne pas être menacé par son équipier Lewis Hamilton dans les dernières secondes de la séance, les drapeaux jaunes empêchant toute amélioration des chronos aux pilotes en piste. Une situation qui ramène inéluctablement au célèbre « parking » de Michael Schumacher à la Rascasse, au plus fort de sa lutte contre Fernando Alonso. Et comme à l’époque, le soupçon ne peut qu’émerger concernant l’authenticité de l’erreur de Rosberg.

« Pour moi c'est très simple, il a essayé d'être plus rapide car Lewis le poussait bien ; et il a perdu la voiture tout simplement. Il n'a pas fait exprès, il a simplement freiné trop tard », estime Niki Lauda, qui supervise les deux hommes chez Mercedes.

« Je pensais que c'était fini quand j'ai fait mon erreur, et quelqu'un allait me battre. Je suis très très content que tout ait fonctionné et je reste en pole au final, à la maison ! », annonce Rosberg en conférence de presse, soulagé. A ses côtés, le langage corporel de Lewis Hamilton en dit long sur son état d’esprit. « C'est ironique mais ça va, j'avais 2 dixièmes d'avance, c'est ok », lâche-t-il dans un demi-sourire.

« Je suis bien sûr désolé pour Lewis, je ne savais pas où il était ; je l'ai vu en faisant marche arrière. Ce n'est pas parfait bien sûr, mais c'est comme ça », poursuit Rosberg. Visiblement affecté Hamilton coupe court aux questions : « Je ne dirai rien de plus à ce sujet ».

"Je n'ai jamais été dans cette situation auparavant. Je ne dirai rien, franchement. Ce sera une course intéressante, ce qui est bien c'est que la météo est excellente; ma famille est là, j'espère qu'on va donner une bonne course à tout le monde. J'allais faire la pole, mais ça ne veut rien dire, j'aurais dû le faire plus tôt."

« Il a bloqué les roues, et comme on l'a déjà dit, il aurait pu se mettre dans le mur pour être sûr d'avoir un drapeau jaune. S'il l'a fait exprès, il l'a vraiment fait extraordinairement bien», estime Damon Hill sur la base de sa propre expérience de pilote, au micro de Sky Sports « Rosberg ne semblait franchement pas dérangé alors que Lewis paraissait touché, ça peut être le début d'une grosse rivalité entre les deux, et de la fin de "l'amitié" ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Niki Lauda , Damon Hill , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités