Hamilton, Pirelli et l'impossible quête du pneu idéal en F1
Prime
Formule 1 Analyse

Hamilton, Pirelli et l'impossible quête du pneu idéal en F1

Par :

Très sélectif dans ses prises de position, Lewis Hamilton est devenu depuis quelques semaines la figure de proue d'une volonté unanime des pilotes, mettant la pression sur Pirelli pour changer radicalement les pneus en F1. Une croisade perdue d'avance ?

Le pneu idéal existe-t-il ? En Formule 1, Lewis Hamilton nous a habitués à la perfection dans son pilotage, il aimerait voir le manufacturier de pneus faire de même. Le sextuple Champion du monde rêve de piloter sa Mercedes équipée d'une gomme capable de fournir un maximum d'adhérence durant de nombreux tours, sans se dégrader trop vite ni surchauffer. Impossible, répond Pirelli, régulièrement ciblé par les critiques depuis son arrivée en F1 il y a près de dix ans. Des critiques qui, après s'être estompées ces dernières années, semblent reprendre de plus belle ces derniers temps.

Sa voix porte et il le sait. Alors, Hamilton est même devenu le porte-parole de cette cause, déplorant au passage que les pilotes soient les seuls à monter au créneau. "Lorsqu'il y avait une guerre des pneus, il y avait des voitures plus légères", admet le Britannique. "Mais il y avait deux entreprises [Bridgestone et Michelin] qui repoussaient leurs limites et aujourd'hui, personne ne pousse Pirelli si ce n'est nous [les pilotes] avec ce que nous disons. Cependant nous devons être très prudents car nous ne devons pas contrarier Pirelli. Nous essayons d'être constructifs et d'échanger avec eux."

partages
commentaires

À Sotchi, les pilotes Ferrari sont à l'aise

Les performances de Carlos Sainz et Charles Leclerc lors de la première journée d'essais sont satisfaisantes.

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Première journée agitée pour McLaren

Des problèmes moteur ont perturbé le roulage de Lando Norris et de Daniel Ricciardo au Grand Prix de Russie. Si la répétition de l'exploit de Monza n'est pas au programme, Norris sent qu'un nouveau podium est possible.

Verstappen s'attend à une remontée plus dure qu'en 2018

Max Verstappen s'élancera du fond de grille ce dimanche et s'attend à une course compliquée.

Gasly : "On va mettre les K-Way" pour les qualifications

Pierre Gasly, troisième des Essais Libres 2 du Grand Prix de Russie, s'attend à vivre un samedi très humide à Sotchi.

Hamilton doit "capitaliser" sur la pénalité de Verstappen

Lewis Hamiton le sait : le Grand Prix de Russie représente désormais une occasion en or de reprendre la main dans le duel qui l'oppose à Max Verstappen pour le titre mondial.

EL2 - Bottas et Mercedes confirment devant Gasly

Valtteri Bottas et Lewis Hamilton restent en tête du classement lors d'une séance d'Essais Libres 2 où Red Bull ne semble pas avoir dévoilé son jeu.

Verstappen partira du fond de grille à Sotchi

Max Verstappen a totalement changé de moteur à Sotchi et s'élancera du fond de grille ce dimanche.

La FIA va repenser le système d'attribution de la Super Licence

Article précédent

La FIA va repenser le système d'attribution de la Super Licence

Article suivant

Sainz : Renault montre que Ferrari peut remonter la pente

Sainz : Renault montre que Ferrari peut remonter la pente
Charger les commentaires