Hamilton - "Pirelli pourra prouver que ça ne fait aucune différence"

Vainqueur éclatant sur la piste, Lewis Hamilton voit désormais son succès menacé par l’investigation menée par la FIA.

Les pressions pneumatiques relevées sur la grille de départ sur les Mercedes à Monza était en effet légèrement supérieures aux limites imposées par Pirelli par mesure de sécurité. Quoi qu’il en soit, alors que les dirigeants de Mercedes sont partis s’expliquer devant les commissaires, le double Champion du Monde affiche une confiance inébranlable. 

"Je ne suis pas inquiet, j'ai réalisé un très bon week-end, c'est tout ce qu'il me faut pour l’instant", insiste-t-il. "Mon job n'est pas de penser au processus à mettre en place pour éviter les problèmes de pression. Je n'ai pas vraiment d'avis pour l'instant, l'équipe a réalisé un travail formidable, comme depuis le début de l'année, et j'étais tellement heureux du niveau de la voiture, j'ai pu extraire le meilleur de la voiture, et grâce au travail de l'équipe ils ont pu extraire le meilleur de moi-même." 

Si les chiffres notifiés par la FIA s’avèrent exacts, à savoir un non-respect des pression exigées de 0.3 PSI (unité de mesure utilisée en F1) en-dessous de la limite, Lewis Hamilton assure que ce n’est pas cela qui lui a permis de survoler la course et que le gain n’en serait que minime. 

"La Formule 1 est une question de maximum, on est à chaque fois aux limites préconisées", rappelle-t-il. "Si la limite minimale est de 20, on sera à 20.01, c'est ce qu'on fait en Formule 1. Malheureusement aujourd'hui, si on a 0.3 PSI de moins, c'est comme ça, mais ça n'a strictement rien changé à la voiture, il faut que l'écart soit plus grand. Pirelli va pouvoir prouver que ça ne fait aucune différence." 

A l’heure actuelle, la quarantième victoire en F1 de Hamilton ne tient plus qu’à un fil, menacée par une éventuelle pénalité ou exclusion de la course. 

"Ce serait dommage, mais on a gagné car on était les plus rapides aujourd'hui. Je n'aurais pas pu construire un tel écart sans cette équipe, j'ai piloté comme jamais avant, aucune erreur, j'ai touché tous les points de corde que je voulais, j'ai pu économiser le moteur, je ne sais pas ce que j'aurais pu faire de mieux aujourd'hui, j'en suis ravi."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags enquête, fia, investigation, pirelli, pneus, pression