Hamilton : Sous la pluie, le public est floué par une règle "idiote"

Lewis Hamilton s'est montré très critique, en marge du Grand Prix du Japon, envers l'allocation limitée du nombre de pneus pour conditions humides, qui restreint de fait le roulage lorsqu'il pleut pendant les essais libres.

De nouveau, à Suzuka, la pluie est intervenue au cours d'un week-end de course. Ce sont les Essais Libres 2, la séance du vendredi après-midi, qui ont cette fois été touchés. Ce roulage, habituellement réservé à quelques relais de performances mais surtout a du travail de longue haleine en vue de la course, a été plus limité qu'à l'accoutumé en raison des précipitations.

En effet, une fois la piste ouverte aux pilotes, 14 monoplaces en tout ont quitté les garages et seulement six ont effectué plus de trois tours. Une situation à la fois dictée par la peur de la sortie de piste mais aussi par la limitation de l'allocation pneumatique lors des Grands Prix. Ainsi, si les pilotes ont droit à 13 trains pour le sec, ils disposent de quatre jeux de gommes intermédiaires et trois de pneus pluie.

Or, les pneus pour conditions humides s'abîment rapidement et leur utilisation sur plusieurs tours présente le risque de mettre à mal leurs performances dans les moments importants, à savoir les qualifications et la course s'ils s'avèrent eux aussi pluvieux. Il est toutefois à noter que le règlement prévoit qu'un train d'intermédiaires supplémentaire est alloué aux équipes si la piste est déclarée humide en EL1 ou EL2, et dans les cas où il est fortement soupçonné que les EL3 le seront.

Lewis Hamilton a vivement critiqué cette allocation de base à Suzuka, prévue par le Règlement Sportif à l'article 24.2 a, et notamment vis-à-vis des spectateurs qui assistent à ces séances. "Le problème c'est qu'il y a une règle idiote, car il y a des fans qui sont sous la pluie toute la journée et qu’ils nous restreignent avec ces pneus stupides, nous ne pouvons pas aller en piste."

"C’est mieux de ne pas aller en piste parce que nous pourrions en avoir besoin lors de la course. Mais s’ils faisaient cela de façon plus détendue et libre, alors nous pourrions sortir et faire un peu de spectacle, parce que c’est le plus important."

"Les gens étaient assis sous la pluie pendant tous les EL2 [à Suzuka] et ils ont dû voir trois voitures. Je pense que c’est injuste. Évidemment, les équipes ne veulent pas que nous sortions parce que c’est risqué, mais si nous avions plus de pneus, nous pourrions rouler plus. C’est mon sentiment à ce sujet. C’est une stupide, stupide règle et je pense que nous les volons. Il faudrait les rembourser."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Sous-évènement Essais Libres 2
Circuit Suzuka
Type d'article Actualités
Tags intermédiaire, pirelli, pluie, pneus