Un Hamilton "tremblant" s'offre une 6e pole consécutive à Melbourne

partages
commentaires
Un Hamilton
Par :
16 mars 2019 à 07:39

Auteur de la pole position à Melbourne pour la sixième fois consécutive, Lewis Hamilton (Mercedes) a débuté la saison 2019 de F1 idéalement.

Le quintuple Champion du monde assurait, au sortir des essais hivernaux, que Ferrari avait un avantage qui pouvait potentiellement être d'une demi-seconde sur Mercedes. Le moins que l'on puisse dire est que cela ne s'est pas vu lors de ces qualifs à Melbourne. Et après avoir signé le meilleur temps des trois séances d'essais libres, Lewis Hamilton s'est offert une nouvelle pole, la 84e, qu'il a fallu aller prendre des mains de son équipier, Valtteri Bottas.

Lire aussi :

"Je tremble, c'était si proche, merci à tous d'être venus et de créer cette ambiance", a-t-il lancé à la sortie de son cockpit, au micro de Paul Di Resta. "En sortant des tests, on n'avait aucune idée de là où nous étions, les gars ont bossé si dur à l'usine, et travaillé à la perfection ici aussi. Valtteri a fait un travail exceptionnel, c'est super de voir le top 16 en une seconde, grâce aux règles."

Cette pole est la sixième consécutive pour le Britannique sur le tracé de l'Albert Park, sur un total de huit en carrière. Il est donc invaincu sur la piste australienne depuis le début de l'ère turbo hybride. "Je ne savais même pas ça", a-t-il déclaré quand cette statistique a été portée à sa connaissance. "Sans ma famille ici et mon père qui m'a toujours appris, je n'aurais rien pu faire, merci à lui et à mon équipe."

Wolff "submergé"

Du côté de Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG, la satisfaction du résultat est grande et l'Autrichien presque décontenancé : "Je dois dire que je suis submergé : ça n'avait pas cette allure après les tests", a-t-il expliqué pour Sky Sports. "Le team a fait un super travail et extrait tout ce qu'il pouvait [en termes de performance]. C'est incroyable, un sentiment incroyable, mais il faut garder les pieds sur terre."

Lire aussi :

En effet, l'an passé Mercedes avait également largement battu la concurrence en qualifications avant de perdre la victoire lors de la course en raison d'une mauvaise gestion stratégique. "Je le sens bien [pour la course], les longs runs sont bons, mais c'est une course de 58 tours et il y a toujours la fiabilité au-dessus de nous ; il y a toujours un risque au-dessus de la tête. On peut être heureux des qualifs, mais la course est demain."

Article suivant
Gasly : "On ne pensait pas que ça irait aussi vite"

Article précédent

Gasly : "On ne pensait pas que ça irait aussi vite"

Article suivant

Vettel "surpris" par l'écart face à Mercedes

Vettel "surpris" par l'écart face à Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Qualifications
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Be first to get
breaking news