Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
69 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
82 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
104 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
139 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
153 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
181 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
188 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
202 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
237 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
244 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
258 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
272 jours

Hamilton en pole malgré une "rafale" qui l'a déstabilisé

partages
commentaires
Hamilton en pole malgré une "rafale" qui l'a déstabilisé
Par :
22 juin 2019 à 14:45

Auteur de sa troisième pole position de la saison au Circuit Paul Ricard, Lewis Hamilton ne cache pas qu'il n'a pas eu la tâche facile pour autant.

À l'exception des Essais Libres 1, c'est en effet Valtteri Bottas qui a signé le meilleur temps de toutes les séances du week-end, et Lewis Hamilton accusait un déficit de 0"059 en Q1 puis 0"083 en Q2 – autrement dit, un souffle. Le Britannique a néanmoins repris l'avantage dès son premier tour dans la dernière phase des qualifications avant de surenchérir lors de sa seconde tentative, signant la pole position avec près de trois dixièmes d'avance sur son coéquipier. 

Lire aussi:

"Ce n'est pas un circuit facile, il y a beaucoup de dégagements mais c'est très technique", souligne le pilote Mercedes. "Valtteri a été rapide tout le week-end et je n'ai fait que rattraper mon retard sur lui, petit à petit. Mes deux derniers tours étaient les bons. Dans le dernier, j'avais près d'une demi-seconde d'avance que j'ai perdue dans l'avant-dernier virage. Bref, je suis satisfait d'avoir extrait le potentiel de la voiture, et l'écurie a fait un travail fantastique."

Le poleman Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1

Il a néanmoins fallu composer avec un vent particulièrement présent sur le plateau où se trouve le Circuit Paul Ricard, et lorsqu'il lui est demandé s'il a été handicapé par ce facteur dans son dernier tour chronométré, Hamilton répond : "Je pense, oui. Le vent était de plus en plus fort et se faisait ressentir autour de la piste. Il faut donc être relativement dynamique dans son approche, il y a des endroits où l'on peut attaquer et d'autres où il faut céder un peu face au vent. J'ai un peu trop attaqué au dernier virage et la rafale a emporté mon train arrière."

Nouveau record pour Mercedes

Quant à Toto Wolff, lorsque cette 63e première ligne monopolisée par Mercedes – un nouveau record – est mentionnée, il se garde bien de tout triomphalisme. "C'est un bon week-end pour nous et de bonnes qualifications, nous avons beaucoup d'appui et le challenge est demain, avec les pneus", avertit le directeur de l'écurie Mercedes AMG F1 au micro de Sky Sports F1. "Il faut finir la course sur une bonne note." 

Lire aussi:

"Je pense qu'il ne faut qu'un arrêt car ça coûte plus de 23 secondes, et il faut prendre un bon départ. Cette piste convient à notre auto, il faut finir les choses dimanche." Les Flèches d'Argent pourraient égaler leur record personnel de victoires consécutives en Formule 1, avec dix réalisations d'affilée – performance réalisée à deux reprises de 2015 à 2016.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10

 

Article suivant
La grille de départ du Grand Prix de France

Article précédent

La grille de départ du Grand Prix de France

Article suivant

Résigné, Vettel ne promet qu'une bataille contre Red Bull

Résigné, Vettel ne promet qu'une bataille contre Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Benjamin Vinel