Hamilton : "Prématuré" d'organiser un GP à guichets fermés

Pour Lewis Hamilton, un retour des spectateurs à pleine capacité, comme cela a été annoncé pour le Grand Prix de Grande-Bretagne le mois prochain, est "un peu prématuré" face à la pandémie de COVID-19.

Hamilton : "Prématuré" d'organiser un GP à guichets fermés

Le circuit de Silverstone a annoncé ce jeudi que le Grand Prix de Grande-Bretagne du 16 au 18 juillet prochain se déroulerait à pleine capacité, dans le cadre notamment d'un programme de recherche mené par le gouvernement du Royaume-Uni sur les grands événements. Il s'agira de la première épreuve, depuis le début de la pandémie de COVID-19, à se tenir à pleine capacité.

Interrogé en Autriche, où vont se dérouler les deux prochaines courses de la saison, Lewis Hamilton s'est dit "partagé" par cette nouvelle. Septuple vainqueur de l'épreuve, il accueille évidemment ce retour du public avec joie mais ne peut s'empêcher d'avoir à l'esprit la situation sanitaire, d'autant plus que les cas d'infections repartent à la hausse en Grande-Bretagne.

Lire aussi :

"Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis excité de voir les gens, et de voir la foule britannique, car c'est le meilleur public de toute l'année. L'an passé, ils n'étaient pas là, alors pouvoir les voir et sentir l'énergie qu'ils apportent dans un week-end..."

"D'autre part, je regarde bien sûr les informations et j'entends parler des cas qui se multiplient au Royaume-Uni. Donc de ce côté-là, je m'inquiète pour les gens, naturellement. Je ne veux pas que cela devienne négatif. Je suis excité de voir beaucoup de gens. La partie égoïste en moi, c'est que je veux voir tous les gens qui seront là."

"Mais j'ai allumé les informations ce matin, et je les ai regardées ces derniers jours, et je sais que les taux britanniques ont augmenté depuis que les gens se relâchent un peu, et que tout le monde n'est pas vacciné. Je m'inquiète pour les gens. J'ai lu que les vaccinations étaient une bonne chose, qu'il y avait moins de gens à l'hôpital. Mais je ne sais pas. Ça me semble un peu prématuré."

"Mais ce n'est pas ma décision. Les gens vont venir, j'espère que nous en tirerons des leçons, et j'espère que les gens resteront en sécurité, garderont leurs masques. C'est ce que j'encourage tout le monde, continuez à vous laver les mains, continuez à porter vos masques, surtout dans ces grandes foules."

Lire aussi :

Les organisateurs ont déjà confirmé que les fans devront, pour assister à l'épreuve, avoir réalisé un test immunochromatographique dans les 48 heures avant l'arrivée à Silverstone ou avoir reçu les deux doses de vaccination contre le COVID. Des précautions saluées par Hamilton, mais qui ne suffisent pas à changer son opinion sur le sujet.

"Je pense que comme je l'ai dit, c'est génial d'avoir des gens, même lors de la dernière course, et je n'ai pas entendu de choses négatives venant de la dernière épreuve. [Mais] j'aime pécher par excès de prudence, et construire lentement, plutôt que de me lancer à corps perdu. Et utiliser nos fans britanniques comme un test..."

partages
commentaires
Les évolutions "type Mercedes" de McLaren au GP de France
Article précédent

Les évolutions "type Mercedes" de McLaren au GP de France

Article suivant

Alonso enthousiasmé par le nouveau tracé d'Abu Dhabi

Alonso enthousiasmé par le nouveau tracé d'Abu Dhabi
Charger les commentaires