Hamilton : Quid de l'empattement long de la Mercedes à Monaco ?

partages
commentaires
Hamilton : Quid de l'empattement long de la Mercedes à Monaco ?
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
11 avr. 2017 à 10:08

Lors des deux premiers Grands Prix de la saison 2017 de Formule 1, ce sont environ deux dixièmes qui séparaient la meilleure Mercedes de la première Ferrari en qualifications.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG, fête sa victoire sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, devance Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08

L'écart est clairement moindre que ces dernières années entre les deux équipes et pourrait fluctuer de façon notable en raison des caractéristiques très différentes des deux voitures. En effet, la Mercedes W08 semble être plus rapide quand il fait frais et sur un tour de qualification, alors qu'en rythme de course, l'écart est moindre avec la Ferrari SF70H.

"Nous sommes venus sur un circuit plus froid, nous avons pris nos connaissances de la course précédente et les avons appliquées ce week-end", déclare Lewis Hamilton, qui a remporté le Grand Prix de Chine après la victoire de Sebastian Vettel en Australie. "Nous sommes plus forts, mais Ferrari a un peu gagné en rapidité ce week-end et l'écart est encore plus serré. Cela va donc être intéressant de voir comment cela varie lors des courses à venir, avec différents types de circuits, lents ou rapides..."

Surtout, l'une des principales différences entre les deux monoplaces est l'empattement long de la Mercedes, qui pourrait s'avérer favorable sur des tracés comme Spa-Francorchamps, mais délicat à gérer sur un circuit étroit et sinueux comme Monaco, d'autant que les monoplaces sont 20 cm plus larges cette année : elles mesurent désormais deux mètres.

"Notre voiture est environ 150 mm plus longue que la leur", souligne Hamilton. "Comment cela va-t-il se passer à Monaco ? Faire tourner la voiture dans ces virages, ça n'a pas l'air si terrible, mais cela fait une grande différence. Ce sera donc vraiment intéressant."

Prendre l'avantage, vite !

Compte tenu du retard qu'accuse Red Bull, il semble que la saison 2017 soit destinée à être un duel entre Mercedes et Ferrari, où la moindre erreur pourrait avoir un impact crucial.

"Tout avantage que l'on peut obtenir à tout moment, surtout en début de saison, on peut espérer qu'il porte ses fruits à la fin", poursuit Hamilton. "Nous sommes maintenant à égalité, donc je dois m'assurer de finir devant lui à la prochaine course. Je veux faire une nouvelle pole, c'est mon véritable objectif : j'en ai six d'affilée, et Senna en a fait huit. Il faut donc que je rattrape Senna."

"Si l'on peut prendre un temps d'avance dans un domaine en tant qu'équipe, même si cette avance est faible, cela met la pression à l'autre écurie, qui veut alors réduire l'écart."

Travail sur les départs

Alors que les départs ont parfois fait partie de ses faiblesses ces dernières saisons, Hamilton a particulièrement travaillé sur cet aspect pour cette saison, et jusqu'à présent, ses efforts ont été récompensés. En effet, le pilote Mercedes a conservé la tête de la course lors des deux premiers Grands Prix, où il s'élançait depuis la pole position.

"Je pense que c'est vraiment plus dur maintenant, mais j'ai travaillé très, très dur là-dessus. Je n'aurais pas pu travailler plus dur là-dessus, en fait", affirme-t-il. "Et nous n'avons pas arrêté, ces progrès continuent, mais j'en suis vraiment content."

"C'est souvent pareil pour tout le monde dans la vie : si on veut avoir la forme, on va à la salle de gym et ça fait mal, et on a la flemme d'y retourner, mais au final, on voit les résultats des efforts que l'on a réalisés. Je le vois de plus en plus cette année avec mon niveau physique, par exemple, et le travail que j'ai accompli sur les départs. J'en ai vu les résultats et ça va porter ses fruits", conclut le Britannique.

Sondage mondial des fans 2017
Prochain article Formule 1
Exclusif - Première ébauche du 'Bouclier' pour 2018

Previous article

Exclusif - Première ébauche du 'Bouclier' pour 2018

Next article

Horner : Verstappen a un "sixième sens" sur piste humide

Horner : Verstappen a un "sixième sens" sur piste humide

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Shop Now
Équipes Mercedes
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités