Hamilton ravi par la suppression des aides au pilotage

Le Champion du Monde en titre Lewis Hamilton accueille avec enthousiasme la volonté de la FIA de supprimer les aides au pilotage lors de la procédure de départ des courses.

Dès le Grand Prix de Belgique, en août, certaines consignes données à la radio devraient être bannies, avant que des mesures soient prises sur le plan technique pour la saison prochaine. La simple palette d'embrayage pourrait notamment être supprimée.

"J'imagine que tout dépend de la façon dont les choses vont être appliquées," a répondu Hamilton, interrogé par Motorsport.com. "Mais plus nous [les pilotes] pourrons reprendre le contrôle, plus je serai heureux!"

Plus nous pourrons reprendre le contrôle, plus je serai heureux!

Lewis Hamilton

"À l'heure actuelle," poursuit le Britannique, "nous libérons bien sûr l'embrayage, mais c'est l'équipe qui dicte la marche à suivre en termes de performance. Ils nous demandent de changer le mode du couple, et toutes sortes de choses du même genre."

"Parfois, tout se passe bien, d'autres fois non. Il y a de temps en temps des problèmes, comme lors de mon départ en Autriche."

Il est de notoriété publique que Lewis Hamilton constitue un pur "racer", un pilote de course passionné, qui n'aime rien tant que le pilotage. C'est ainsi que le pilote Mercedes explique qu'au plus il peut avoir le contrôle, au plus il prend du plaisir.

"En effet, la plus belle époque pour moi de ce point de vue fut mon arrivée en F3. J'avais le contrôle total, j'y prenais énormément de plaisir. J'espère donc que les choses seront bien faites à présent, car cela pourrait être très plaisant."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags aides au pilotage, grand prix de belgique, lewis hamilton, mercedes, spa, suppression