Hamilton veut régler son avenir chez Mercedes d'ici l'été

Lewis Hamilton ne veut pas se retrouver dans la même situation qu'il y a quelques mois, et entend ouvrir plus tôt les négociations contractuelles avec Mercedes pour 2022.

Hamilton veut régler son avenir chez Mercedes d'ici l'été

Après avoir prolongé son contrat d'une seule année juste avant le début de la saison 2021, Lewis Hamilton se retrouve dans la même situation que l'an passé, avec un avenir à régler chez Mercedes. Néanmoins, le septuple Champion du monde n'entend pas gérer la question de la même manière qu'en 2020, lui qui a insisté sur sa volonté de continuer au-delà de l'exercice en cours malgré le nouveau bail courte durée paraphé en février dernier.

Entre les mots répétés, selon lesquels il n'aborde absolument pas l'actuel championnat comme le dernier, et les actes, il faudra trouver le bon timing, celui-là même qui a fait défaut lors des précédentes négociations. Le Britannique veut cette fois-ci que les choses aillent plus vite et évoque même une échéance pour que tout soit ficelé, alors que les discussions devraient débuter plus tôt cette année.

"Nous ne voulons jamais nous retrouver dans la situation que nous avons connue en janvier et février", explique-t-il alors qu'il vient de conquérir sa troisième victoire en quatre Grands Prix cette saison. "Ça a ruiné tout mon hiver et je suis certain que ça n'a pas aidé Toto [Wolff, directeur de Mercedes] en termes de détente, et l'on a eu le sentiment de ne pas vraiment avoir eu de trêve."

"Je pense que nous devons être raisonnables. Naturellement, nous n'avons pas à précipiter quoi que ce soit, mais je crois que nous devons être raisonnables et débuter les discussions. Elles sont très complexes. Ce n'est jamais une procédure super simple, donc j'espère que ça pourra bientôt commencer, tant que ça n'interfère pas avec le boulot en cours. Il y a encore 19 Grands Prix à faire, mais ce serait génial d'avoir mis quelque chose en place avant la trêve [estivale], de manière à pouvoir entrer dans cette pause avec une vision claire de l'avenir."

Mercedes est de nouveau dans une situation particulière puisqu'à l'heure actuelle, aucun de ses deux pilotes que sont Lewis Hamilton et Valtteri Bottas n'est sous contrat pour 2022. La pression sur les épaules du Finlandais paraît plus forte encore que les années précédentes, compte tenu de son début de saison difficile et de l'émergence confirmée de George Russell.

À Barcelone, tout en rappelant que Mercedes ne jouerait pas au jeu des "chaises musicales" en cours de saison, Toto Wolff a estimé qu'il était "beaucoup trop tôt" pour évoquer le line-up de l'écurie allemande l'an prochain.

Lire aussi :

partages
commentaires
Condamné à défendre, Ricciardo s'est aussi "amusé" en Espagne
Article précédent

Condamné à défendre, Ricciardo s'est aussi "amusé" en Espagne

Article suivant

Williams fêtera ses 750 Grands Prix de F1 à Monaco

Williams fêtera ses 750 Grands Prix de F1 à Monaco
Charger les commentaires