Hamilton sceptique quant à l'impact de la F1 sur l'environnement

C'est une image verte que la Formule 1 essaie de se donner depuis plusieurs années. Les F1 ont été dotées de systèmes de récupération d'énergie pour la première fois en 2009, alors que les moteurs V6 turbo actuels ont réduit la consommation d'essence d'un tiers par rapport à l'ère V8.

On peut même se rappeler la livrée arborée par Honda en 2007 représentant la Terre, censée sensibiliser au problème de l'environnement.

Cependant, selon Lewis Hamilton, ce ne sont pas les efforts entrepris par la catégorie reine du sport automobile qui vont résoudre le problème du réchauffement climatique.

"L'environnement est important pour moi, c'est clair", déclare le Britannique dans les colonnes du Daily Express. "J'aime la nature, j'aime les arbres, j'aime la faune et la flore. J'aime les plantes et tout ça".

Est-ce que nous faisons une différence ? Probablement pas

Lewis Hamilton

"Mais est-ce que j'ai le sentiment que notre petite course fait une différence ? Probablement pas, compte tenu du fait qu'il y a un milliard de voitures qui roulent, des avions, des centrales électriques". En effet, un vol long courrier émet autant de pollution que les deux tiers d'une saison de Formule 1.

Cependant, Hamilton reconnaît l'importance de la position adoptée par la discipline dans la mesure où elle est très influente.

"Quand je réfléchis au sujet de la Formule 1, je me dis que c'est important que nous soyons les leaders car tout ce qu'il faut, c'est qu'une personne fasse ce qu'il faut et les autres suivront".

"Mais est-ce que le bruit des anciennes voitures me manque ? Oui. Si l'on pouvait avoir des voitures propres et efficientes qui font beaucoup de bruit, ce serait encore mieux", conclut le Champion du Monde 2008.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Type d'article Actualités
Tags environnement, pollution