Hamilton : Les sifflets me donnent de la force

Auteur de la 101e pole position de sa carrière en Hongrie, Lewis Hamilton a été copieusement sifflé par le public. Cependant, le pilote Mercedes n'a pas été atteint pas cette animosité.

Hamilton : Les sifflets me donnent de la force

Au Grand Prix de Hongrie, Lewis Hamilton a décroché sa troisième pole position de l'année, et la 101e de sa carrière, au terme d'une séance qualificative très intense. Le pilote Mercedes a dû s'employer à contenir les efforts de Max Verstappen, premier en Q1 et en Q2. Il y est parvenu en signant un temps de 1'15"419 en Q3, reléguant le Néerlandais à quatre dixièmes de seconde et son coéquipier, Valtteri Bottas, à trois dixièmes.

Cependant, un geste du septuple Champion du monde n'a pas été apprécié par le public dans les tribunes du Hungaroring : dans leur dernière tentative, Hamilton, Verstappen et Sergio Pérez ont quitté la voie des stands au même moment, le Britannique en tête de cortège. Ce dernier a adopté un rythme particulièrement lent dans le tour d'installation et s'est élancé pour son tour rapide à quelques secondes de la fin de la séance. Resté derrière la Mercedes W12, Verstappen a par conséquent franchi la ligne à une seconde de la fin du temps imparti tandis que Pérez a subi un dommage collatéral en n'étant pas autorisé à entamer un nouveau tour.

Lire aussi :

En rejoignant la voie des stands pour fêter sa pole, Hamilton a été accueilli par des huées et des sifflets. En dépit de l'intervention de Johnny Herbert, chargé de diriger les interviews d'après qualifications, le public a hué Hamilton de plus belle. À peine dérangé par ce climat hostile, le pilote Mercedes a expliqué que les sifflets étaient avant tout une source de motivation supplémentaire. "Honnêtement, je ne me suis jamais aussi bien senti avec les sifflets", a commenté Hamilton. "Ils me donnent de la force."

Le septuple Champion du monde est également revenu sur le tour lui ayant permis de décrocher la pole position, le qualifiant d'"incroyable" : "Je pense que toute l'équipe a fait du super travail ce week-end, Valtteri inclus, en essayant de faire progresser la voiture", a-t-il lancé. "Les gars de l'usine n'ont rien laissé au hasard. Donc, c'est incroyable de voir tout le monde se réunir et se rassembler pour aller de l'avant."

Contrairement aux précédents Grands Prix, les pilotes Mercedes et Red Bull ne prendront pas le départ avec les mêmes pneus. À la suite du drapeau rouge causé par Carlos Sainz en Q2, Verstappen et Pérez ont décidé de revenir sur les gommes tendres, laissant seulement Hamilton et Bottas se qualifier avec les mediums. Convaincu de bénéficier de la meilleure stratégie avec un premier relais en pneus mediums, Hamilton a été assez surpris par le choix de ses adversaires.

"Je pense que le pneu tendre coûte environ cinq mètres dans le premier virage, et le chemin est long avant le premier virage", a précisé Hamilton. "Donc, c'est surprenant de voir tout le monde dans le top 10 avec les pneus tendres sauf nous. Nous verrons bien. C'est vraiment génial de verrouiller la [première ligne]. C'est la première fois depuis longtemps, donc un grand merci à tout le monde à l'usine. J'espère que le temps sera bon demain, que tout le monde profite du soleil et reste en sécurité."

partages
commentaires
Verstappen explique le choix des pneus tendres en Q2

Article précédent

Verstappen explique le choix des pneus tendres en Q2

Article suivant

Red Bull n'a pas de problème avec le "jeu" de Hamilton en fin de Q3

Red Bull n'a pas de problème avec le "jeu" de Hamilton en fin de Q3
Charger les commentaires