Un Hamilton "stupéfiant" a fait mentir les simulations de Mercedes

Toto Wolff ne tarit pas d'éloges au sujet de Lewis Hamilton, dont il a jugé la performance impressionnante à Interlagos.

Un Hamilton "stupéfiant" a fait mentir les simulations de Mercedes
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG F1, avec Rubens Barrichello
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG F1, Niki Lauda, directeur non-exécutif de Mercedes AMG F1., fêtent la pole position de Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, passe Felipe Massa, Williams FW40
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08

Parti des stands après avoir commis une erreur en qualifications samedi, Lewis Hamilton a pu prendre le départ du Grand Prix du Brésil au volant d'une Mercedes refaite à neuf, et dans laquelle était installée la nouvelle spécification moteur du constructeur allemand. Le quadruple Champion du monde en a tiré la quintessence pour offrir un récital en piste, démontrant qu'il avait certainement le rythme pour s'imposer et échouant finalement au pied du podium, après avoir notamment perdu du temps dans le dépassement de certains retardataires.

À l'arrivée, seules 5,4 secondes le séparaient du vainqueur Sebastian Vettel, laissant certains imaginer que le Britannique était dans le match pour la victoire malgré sa situation inconfortable à l'extinction des feux. Dans le clan Mercedes, Toto Wolff a-t-il eu le sentiment, à un moment donné, que son pilote était en mesure de s'imposer ? "Oui, je pense qu'une victoire aurait été possible", répond le directeur de l'écurie Mercedes à la question de Motorsport.com. "Il était le plus rapide en piste. Mais on doit se souvenir que Sebastian gérait le rythme à tout moment de la course, excepté dans les derniers tours. Nous n'avons donc probablement pas vu la véritable course."

Lors du briefing consacré aux derniers ajustement stratégiques dimanche matin, les simulations laissaient penser chez Mercedes que le meilleur scénario était de voir Lewis Hamilton terminer quatrième. C'est à cette position qu'il a franchi la ligne d'arrivée, mais après avoir largement menacé Kimi Räikkönen devant lui, et surtout à une distance de la tête de course qui n'était pas celle prévue.

"Quand nous avons discuté le matin, nous pensions que c'était un objectif réaliste, avec une intervention de la voiture de sécurité, de terminer quatrième", confirme Toto Wolff. "Nous avons eu la voiture de sécurité, donc ça nous a aidés un petit peu. Mais l'écart avec les Ferrari était si serré que nous avons accompli bien plus."

"Pour moi, c'était la meilleure quatrième place que j'aie jamais vu. Si l'on prend en compte le départ depuis les stands, terminer à 5,4 secondes du leader, c'est du pilotage assez stupéfiant."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Grand Prix du Brésil : ce qu'ont dit les pilotes
Article précédent

Grand Prix du Brésil : ce qu'ont dit les pilotes

Article suivant

Pirelli annule ses essais au Brésil pour des raisons de sécurité

Pirelli annule ses essais au Brésil pour des raisons de sécurité
Charger les commentaires