Hamilton surpris par des Ferrari "vraiment fortes" à Monaco

Au sortir des Essais Libres 2 du GP de Monaco, Lewis Hamilton s'est dit surpris par les performances des Ferrari.

Hamilton surpris par des Ferrari "vraiment fortes" à Monaco

La première journée du Grand Prix de Monaco 2021 a démarré plutôt tranquillement pour Lewis Hamilton. Le leader du championnat n'a pas connu de gros problèmes et a pu, comme une grande partie du peloton, enchaîner les tours pour tenter de se réhabituer à la piste de la Principauté tout en accumulant le plus de données possibles dans ces séances d'essais réduites par rapport aux campagnes précédentes.

Lire aussi :

Le Britannique, triple vainqueur de l'épreuve et tenant du titre, a signé le cinquième temps des EL1 puis le troisième chrono des EL2. Au cours de ces derniers, il a été devancé par les deux Ferrari, de Charles Leclerc et Carlos Sainz, les monoplaces rouges confirmant les bonnes impressions de la matinée où l'Espagnol avait pris la seconde position pendant que le Monégasque était cloué au garage par un problème de boîte de vitesses.

Interrogé sur sa journée, Hamilton n'a pas manqué de souligner ce niveau de performances au sortir d'une séance courue dans des conditions proches de celles des qualifications et de la course. "Globalement, j'ai apprécié cette journée. C'est un défi, naturellement. Je pense que les Ferrari sont vraiment fortes, c'est surprenant de les voir s'améliorer autant, mais c'est bien. Ça veut dire plus de concurrence."

Pour autant, les voit-il comme une menace sérieuse pour le reste du week-end ? "Je vois la même chose que vous. Je suis généralement juste concentré sur mon travail. Ça y ressemble. Nous verrons bien."

Quand il lui a été demandé comment il avait appréhendé le fait de retrouver Monaco deux ans après la dernière course à Monte-Carlo, le pilote Mercedes a expliqué : "C'est toujours une piste où vous devez apprendre à marcher avant de courir. Mais vous devez le faire rapidement, évidemment. [...] L'adhérence est vraiment élevée ici pour je ne sais quelle raison. Je pense qu'ils ont refait la surface d'une grande partie de la piste, donc il y a beaucoup d'adhérence. Je crois que dès les premiers essais, nous étions plus rapides [qu'en 2019]. Ce qui est génial." En réalité, le meilleur temps des EL1 en 2019 était de 1'12"1 contre 1'12"4 ce jeudi matin.

Concernant le comportement de la W12 entre les rails monégasques, Hamilton explique : "Je pense que la voiture est bonne, nous avons fait de bons progrès au niveau de l'équilibre, et je suis globalement vraiment heureux. Avec l'analyse [des données] du jour, il y a des changements que je vais probablement faire ce soir. Ce sera serré [samedi]."

Lire aussi :

Enfin, sur ce qu'il peut retirer après cette première journée, le septuple Champion du monde estime que la chauffe des pneus dans les conditions de roulage particulières offertes par Monaco sera déterminante, notamment en qualifications. "Nous avons les pneus les plus tendres ici, évidemment, mais [...] les deux premiers composés [tendres et mediums] sont assez proches. Le pneu dur peut aller plus loin, [...] mais le pneu tendre est bien plus tendre, et il est performant bien plus rapidement."

"Mais tout de même, les pneus peuvent globalement durer plusieurs tours, donc vous avez plus d'un tour pour signer votre temps, ce qui d'un côté est une bonne chose, mais ensuite il y a le trafic, ce n'est pas un circuit où se frayer un chemin est facile. Et donc, Ferrari en particulier a par le passé réussi à se mettre vite en température, c'est la même chose pour Red Bull. Nous avons donc du travail à faire."

Top 3 des Essais Libres 2 du GP de Monaco

P. Pilote Constructeur Tours Temps Ecart
1 Monaco Charles Leclerc
Ferrari 30 1'11.684
2 Spain Carlos Sainz Jr.
Ferrari 32 1'11.796 0.112
3 United Kingdom Lewis Hamilton
Mercedes 28 1'12.074 0.390

partages
commentaires

Related video

Alpine et Esteban Ocon déjà en discussion pour 2022
Article précédent

Alpine et Esteban Ocon déjà en discussion pour 2022

Article suivant

Verstappen : Red Bull est "très faible" par rapport à Ferrari

Verstappen : Red Bull est "très faible" par rapport à Ferrari
Charger les commentaires