Hamilton : Être titré en 2018 "signifierait encore plus"

Compte tenu de la forte concurrence entre les équipes de pointe, Lewis Hamilton estime qu'il y a un titre mondial particulièrement gratifiant à aller chercher en 2018, sans doute plus que les précédents.

En quête d'une première victoire cette saison, Lewis Hamilton n'a plus gagné en Formule 1 depuis le Grand Prix des États-Unis à l'automne dernier. Une petite période de disette qui n'a encore rien d'alarmant, mais que le Britannique cherche à interrompre au plus vite désormais.

En dépit des deux victoires inaugurales de Sebastian Vettel, Hamilton n'accuse pas un retard trop important sur l'Allemand après trois courses, et personne n'imagine le pilote Mercedes autrement qu'à la lutte pour le titre mondial. Habitué à disposer d'une monoplace dominatrice depuis le début de l'ère hybride, il fait actuellement face à une concurrence plus farouche de Ferrari, mais également de Red Bull, vainqueur à Shanghai.

Chaque année, Hamilton n'a de cesse de répéter qu'il préfère gagner dans l'adversité. Si la hiérarchie indécise que la F1 propose entre les trois top teams depuis le début du championnat se maintient, il sera servi ! Le quadruple Champion du monde ne demande qu'à aller conquérir une cinquième couronne au terme d'un long et âpre combat, ce qui pourrait en faire une de plus savoureuses.

"Qui sait ce que la saison nous réserve ? Si ça continue comme ça, ce sera très dur de gagner", prévient Hamilton. "Mais s'il y a une opportunité et que nous terminons premiers, ça signifierait encore plus, car c'est une saison encore plus difficile qu'auparavant." 

Mercedes n'a pas la F1 la plus rapide

En Australie, le Champion en titre était sur la voie royale pour s'imposer mais le déploiement de la voiture de sécurité virtuelle avait favorisé la stratégie de Sebastian Vettel. À Bahreïn, une pénalité sur la grille de départ pour changement de boîte de vitesses avait compromis ses chances. À Shanghai, en revanche, la quasi-totalité du week-end a été compliquée pour Hamilton, preuve selon lui que la W09 ne peut pas prétendre pour le moment être la monoplace la plus rapide du plateau.

"Mon état d'esprit n'a pas changé. Mon objectif est évidemment toujours le même, mais il est clair après ce week-end [en Chine] que nous n'avons pas la voiture la plus rapide actuellement", prévient-il. "Nous avons perdu de la performance depuis Melbourne, et peut-être plus encore. Nous sommes pour le moment la deuxième ou la troisième équipe, nous devons progresser, mais ce n'est pas impossible."

"Je crois que ce que cette équipe a montré ces dernières années, c'est que nous sommes excellents pour rester unis, pour continuer à travailler. Je sais que tout le monde ici et à l'usine va continuer à pousser aussi fort que possible."

Pour redresser la barre d'ici la prochaine échéance à Bakou, en fin de semaine, Lewis Hamilton compte sur les leçons que saura tirer son équipe après les trois premiers rendez-vous de l'année. Il met également l'accent sur la bonne orientation que seront capables de donner les hommes clés à Brackley.

"Je pense que nous avons récolté beaucoup d'informations ces deux dernières semaines", précise-t-il. "Je suis également certain que James Vowles et James Allison, Niki [Lauda] et Toto [Wolff] vont les encourager. Ils savent dans quel genre de domaine nous avons le plus de mal, donc ils peuvent vraiment mettre la pression dans ces départements, ou juste s'assurer qu'il y aura davantage de développement à venir, ce genre de chose."

"Nous devons continuer à mettre une pression constructive sur les gars. Mais ils ont déjà sous pression, car ils veulent gagner autant que nous tous. C'est une bataille, du travail en équipe." 

Propos recueillis par Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags titre mondial