Hamilton : "Un sport génial pour inspirer les gens, les jeunes"

C'est un Lewis Hamilton radieux qui savourait sa victoire dans le paddock d'Austin dimanche soir

C'est un Lewis Hamilton radieux qui savourait sa victoire dans le paddock d'Austin dimanche soir. Auteur d'un dixième succès en 2014, le cinquième consécutif, le Britannique avait conscience d'avoir enfoncé le clou en portant son avance à 24 points au championnat. En revanche, l'immense soutien dont il a bénéficié de la part du public sur le Circuit des Amériques le surprend encore.

"Je ne pensais vraiment pas avoir des gens qui me soutiennent, qui viennent du Royaume-Uni ou d'Irlande jusqu'ici pour me voir, qui portent ma casquette !", s'est-il étonné au micro de Sky Sports. "C'est difficile de s'en rendre compte, c'est un sport génial comme plateforme pour inspirer les gens, les jeunes. Il faut continuer à attaquer."

Battu samedi en qualifications, Hamilton avait révélé souffrir de problèmes de freinage sur sa Mercedes. Mais il concède également avoir fait une erreur qui ne l'a pas aidé dans la conquête de la pole position. Néanmoins, il était convaincu de pouvoir renverser la tendance en course face à Nico Rosberg, ce qu'il a fait en dépassant son coéquipier sur la piste, dans le deuxième relais.

"Il n'y avait pas de doute dans mon esprit, en qualifications je n'avais pas le bon rythme, mais je savais que mon rythme de course était bon", assure-t-il. "En course, il n'y a pas eu une seconde où j'ai douté de ma capacité à gagner. J'ai attaqué, et l'opportunité s'est présentée à moi."

"[Samedi], ce n'était pas seulement le freinage ; là où j'ai fait une erreur, c'est que j'ai commencé à tourner trop tôt, et cela facilite les blocages de roue. Je ne sais pas pourquoi j'ai commis cette erreur. Ils ont réparé le freinage même si c'était encore un peu présent, mais j'ai adapté ma trajectoire, ce qui a aidé pour la gestion des pneus."

Points doublés et fiabilité : une double menace

Avec 24 points d'avance, Hamilton ne peut être sûr de rien à deux courses du terme de la saison. La règle des points doublés à Abu Dhabi l'empêche d'entrevoir toute possibilité de sacre anticipé à Interlagos, ce qui ne l'empêche pas de penser qu'une onzième victoire au Brésil sera évidemment la bienvenue pour continuer à creuser l'écart.

"Je profite de l'instant présent", confie le Champion du Monde 2008. "Je me sens fantastiquement bien. Je vais attaquer désormais, j'ai besoin de ces 25 points. C'est une décision étrange d'avoir 50 points pour la dernière course, mais c'est comme ça. Surtout que j'ai gagné ces dix courses, j'ai fait tout ce que je pouvais pour remporter le Championnat du Monde, mais encore une fois, j'ai confiance quant à ma capacité à gagner."

Dans cette situation mathématique, un problème de fiabilité sur l'une ou l'autre des deux Mercedes pourrait tout remettre en cause, comme ce fût déjà le cas cette saison, mais Hamilton ne veut surtout pas y penser, lui qui en a payé le lourd tribut en Australie et au Canada, ou encore à Hockenheim et Budapest en qualifications.

"Je suis très fier de ce que l'équipe et moi avons réalisé cette année. On ne peut pas se concentrer sur ce qui est arrivé dans le passé, il faut se concentrer sur l'avenir. L'équipe a travaillé extrêmement dur pour s'assurer que nous n'ayons pas de problèmes. Ces démons ne peuvent pas me perturber. J'ai de l'énergie positive autour de moi et je vais attaquer autant que possible. J'ai reçu un soutien incroyable. Dès demain, je vais m'entraîner dur car je veux gagner la prochaine course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités