Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Hamilton - Une 52e victoire entre soulagement et souvenirs de Senna

partages
commentaires
Hamilton - Une 52e victoire entre soulagement et souvenirs de Senna
Par :
14 nov. 2016 à 08:00

La victoire de Lewis Hamilton à Interlagos a mis fin à une sorte d'histoire compliquée entre le Britannique et le tracé des terres de son idole, Ayrton Senna.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa pole position dans le Parc Fermé
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène derrière la voiture de sécurité
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid sur la grille
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène derrière la voiture de sécurité
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, fête sa victoire dans le Parc Fermé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa pole position dans le Parc Fermé

Difficile malgré tout de parler d'histoire compliquée sans souligner que son premier titre mondial a été remporté à Interlagos. Mais, dans la douleur et un an après la défaite cuisante de 2007. Ensuite, des déceptions ont jalonné son histoire avec Interlagos : de l'accrochage par Nico Hülkenberg en 2012 à la faute qui lui a coûté l'édition 2014.

Mais, comme si c'était écrit, 25 ans après le premier triomphe douloureux de Senna à São Paulo et ses cris mêlant joie, soulagement, souffrance, il aura fallu une pluie diluvienne pour que Hamilton s'impose enfin, sans jamais semblé être inquiété, que ce soit par son équipier Nico Rosberg, dont il repousse encore le sacre, ou par Max Verstappen, qui n'aura finalement buté que sur lui ce dimanche.

Forcément, le soulagement et les souvenirs de 1991 se mélangent au moment de se pencher sur cette 52e victoire : "Enfin ! J'ai du mal à y croire, après toutes ces années. Je me rappelle avoir regardé en 1991 quand Ayrton courait, je me disais que je voulais faire ça un jour. J'ai partagé son émotion quand il est monté sur le podium."

"C'est incroyable que j'aie maintenant remporté un Grand Prix ici. Je suis très reconnaissant envers ceux qui m'ont permis de le faire. C'est de loin la meilleure équipe. Même notre hospitalité écrase les autres, nous avons la meilleure nourriture, les meilleurs ingénieurs, les meilleurs mécaniciens ! Je suis fier d'en faire partie."

"Un moment très spécial"

Comme sur le podium après la course, il n'a pas manqué de souligner que, à l'inverse du calvaire qu'avait subi Senna en son temps - obligé de tenir son levier de vitesse pendant toute la fin de course -, son succès n'avait pas été parmi les plus compliqués à obtenir.

"Ce n'est jamais un Grand Prix facile. Cela fait dix ans que j'essaie de remporter cette course. Mais cette course a fait partie des plus faciles pour moi. Malgré la pluie, je n'ai jamais eu d'aquaplaning, de problèmes, d'erreurs. C'était incroyable. Courir sous la pluie sur les terres de Senna, c'est un moment très spécial que je n'oublierai jamais."

Pour finir, il s'est intéressé au cas de Red Bull et de Verstappen qui a montré, dans un autre registre, que ce dimanche les deux hommes étaient sur leur propre planète et avaient su tirer le meilleur de conditions piégeuses.

"Red Bull a fait une énorme erreur avec sa décision. Il n'y a eu qu'un moment, après le premier drapeau rouge, où c'était assez bon pour les intermédiaires, mais on annonçait davantage de pluie. Quand on m'a dit qu'ils passaient les intermédiaires, je me suis dit qu'ils étaient fous ! C'est dommage, mais Max a quand même fait une très belle course en remontant à la troisième place."

Peinture Ayrton Senna - Lotus F1, de Mike Kim
Peinture Ayrton Senna - Lotus F1, de Mike Kim, sur Motorstore.com
Article suivant
Alonso - La prochaine fois, je percuterai Vettel !

Article précédent

Alonso - La prochaine fois, je percuterai Vettel !

Article suivant

Räikkönen - Plus d'aquaplaning qu'avant avec ces pneus pluie

Räikkönen - Plus d'aquaplaning qu'avant avec ces pneus pluie
Charger les commentaires