Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Course - Hamilton exalté, le duel Red Bull/Ferrari haletant

partages
commentaires
Course - Hamilton exalté, le duel Red Bull/Ferrari haletant
Par :
14 juil. 2019 à 14:38

L'édition 2019 du Grand Prix de Grande-Bretagne a été riche en dépassements et en action, avec notamment de grands moments de course offerts par les pilotes Red Bull et Ferrari dans de multiples passes d'armes. Poleman, Bottas a perdu ses chances de victoire avec l'intervention de la voiture de sécurité.

Donné symboliquement par le fils de Charlie Whiting devant 141'000 spectateurs, le départ du GP de Grande-Bretagne est relativement propre et permet à Bottas de conserver les commandes du Grand Prix et boucler le premier passage en tête, tandis que Vettel, parti P6, prend immédiatement le meilleur sur Pierre Gasly. Derrière, on se frotte ! Norris réalise un dépassement de toute beauté sur la Renault de Ricciardo dans Copse pour le gain de la septième place avant de toucher Gasly sans porter atteinte aux autos, tandis que les équipiers Haas, Grosjean et Magnussen, vont au contact, provoquant un passage des deux voitures du team américain au stand dès la fin du premier tour…

Pour les Ferrari, l'enjeu consiste à immédiatement tenter de tirer profit du fait d'être les monoplaces les plus haut placées de la grille à s'élancer chaussées des pneus tendres, face à des concurrents équipés des gommes mediums. Pourtant, Leclerc pointe déjà à 1"4 du leader Bottas au terme du premier tour et voit vite l'écart passer à deux secondes. 

Lire aussi:

Placé du "mauvais" côté de la grille en seconde position au départ, Lewis Hamilton n'a pas eu à se protéger de Leclerc et se donne pour mission de placer Bottas sous pression. Dans le sillage de de son équipier et principal rival au championnat, Hamilton désire prendre le commandement de son Grand Prix national et ne lâche pas l'aileron arrière de la voiture #77. Très en confiance, le Champion en titre porte une attaque dans le quatrième passage et prend brièvement les commandes avant que Bottas ne parvienne à replacer son auto aux commandes deux virages plus loin avec autorité (voir la vidéo de la manœuvre ici) !

 

Les duels Bottas/Hamilton et Ferrari/Red Bull s'intensifient ! 

Alors que débute le septième passage, Bottas s'est donné 0''8 d'air sur Hamilton, tandis que Leclerc, 2''8 derrière la tête et dont le pneu avant gauche s'use vite, emmène Verstappen, Vettel et Gasly. P7, Norris est sous pression directe de Ricciardo et Hülkenberg, Albon maintenant lui aussi le contact dans la dernière position des points. Chez Haas, qui se fait parasiter en direct par des tweets moqueurs du compte de Rich Energy, la course de Magnussen prend déjà fin au garage.

 

Hamilton se replace dans l'aileron arrière de Bottas au dixième passage. Plus à l'aise que le leader de la course dans les virages lents, l'Anglais maintient la pression. De son côté, Verstappen commence à s'impatienter derrière Leclerc. DRS ouvert, la Red Bull tente de prendre le meilleur sur la Ferrari mais doit relâcher l'accélérateur et voit Vettel et Gasly revenir immédiatement dans son sillage.

Gasly profite d'ailleurs de sa proximité avec l'Allemand pour le passer dans la 12e boucle, et est le premier homme de tête à tenter l'undercut dans les stands en entrant changer ses mediums à la fin du même tour.

Leclerc et Verstappen entrent ensemble au 13e tour. L'arrêt Red Bull est parfaitement exécuté : les deux hommes ressortent côte à côte dans la pitlane, Verstappen une courte tête devant ! Tous deux ayant chaussé les mediums, les deux jeunes hommes n'en ont pas fini de leur explication : Leclerc sanctionne immédiatement le manque de grip de Verstappen pour reprendre sa position en piste, mais Verstappen reste bien installé dans son sillage et garde la pression vive dans les boucles suivantes, tandis que Leclerc réalise des mouvements de défense pour le moins tardifs.

 
 

La voiture de sécurité contient tout ce petit monde ! 

Leader du GP, Bottas dispose de 1"4 d'avance sur Hamilton lorsqu'il plonge dans les stands au 16e tour pour chausser un autre train de gommes mediums. Le #44 fait en revanche durer ses pneus employés depuis le départ aussi longtemps que possible : la tentative d'overcut est cependant en train d'échouer, Bottas parvenant à rester plus rapide.

Mais c'est sans compter sur l'arrêt aux stands "gratuit" offert à Hamilton par la voiture de sécurité entrant en piste pour évacuer l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi au 20e tour (voir la vidéo ici) ! Entré de manière opportuniste, Hamilton s'empare des commandes de la course. Les autres grands gagnants de ce Safety Car sont Vettel, passé troisième après un nouvel arrêt, et Sainz (P7). Pour Leclerc, c'est tout l'inverse : son arrêt au 21e tour est vraiment coûteux – les Red Bull de Gasly et Verstappen (auteur d'un second arrêt) sont passées devant. Cependant, le pilote Ferrari dispose de pneus durs pouvant aller jusqu'au terme de la course. Tout l'inverse de Bottas, qui devra encore s'arrêter et pourrait encore souffrir à contretemps de ce rapprochement.

Verstappen/Leclerc, Acte II

À la relance du 24e tour, c'est donc Lewis Hamilton qui mène le GP avec 28 boucles à parcourir : l'ensemble du top 10 dispose de pneus pouvant aller théoriquement au bout de la course, à l'exception notable de Bottas, deuxième. Le GP de Hamilton a pris une tournure plus sereine depuis la prise des commandes. Son avance en tête se creuse dixième par dixième et culmine à 2"0 au 35e passage.

Les Mercedes s'étant détachées immédiatement, on voit de nouveau les Ferrari et Red Bull s'expliquer. Leclerc et Verstappen testent les limites de la piste et de la courtoisie dans une superbe bataille roue contre roue demeurant à l'avantage du Hollandais, contraint de sortir du cadre des lignes blanches. Leclerc prend sa revanche sur l'autre Red Bull et exécute une manœuvre propre sur Gasly pour le gain de la cinquième place. Verstappen, lui, ne tarde pas à voir Gasly s'effacer devant lui et lui céder la quatrième position. Prochaine proie en ligne de mire : Vettel !

 

Vettel craque sous la pression

Et les passes d'armes entre autos rouges et bleu marine n'en finissent pas ! Une double clameur retentit dans les stands de Silverstone lorsque Verstappen passe Vettel avec autorité, prenant la troisième place… quelques secondes avant que le pilote Ferrari n'embarque par l'arrière la Red Bull au freinage suivant, manquant totalement l'appréciation de son freinage dans l'air turbulent (voir la vidéo du crash ici). Bien que fautif, Vettel ne se démonte pas : "Que faisait-il ?" tonne-t-il dans la radio, avant d'entrer aux stands au ralenti et de reprendre la piste 17e.

 
 

Dépassé par Leclerc et Gasly, Verstappen n'a pas tout perdu : son auto est certes endommagée d'un point de vue aéro, et l'embardée dans la pelouse a coûté cher, mais il occupe encore la cinquième position et peut toujours prétendre à une arrivée sur le podium. Néanmoins, le rythme de ses rivaux demeure solide. 

Lire aussi:

La fin de course permet à Bottas d'observer un dernier arrêt et de signer le meilleur tour en course, crédité d'un point, tandis que Leclerc sauve sa position de départ et conclut la course sur le podium. C'est du moins ce que pense Bottas ! Le dernier tour de Hamilton, en pneus usés de 32 tours, est un festival adressé à son public maison, qui lui permet de ravir la performance ! Très solide performance de Carlos Sainz, qui avec sa sixième place, a fait monter son total personnel de 38 points en sept courses. 

United Kingdom Grand Prix de Grande-Bretagne 2019

Cla Pilote Chassis Tours Gap
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 52  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 52 24.928
3 Monaco Charles Leclerc Ferrari 52 30.117
4 France Pierre Gasly Red Bull 52 34.692
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 52 39.458
6 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 52 53.639
7 Australia Daniel Ricciardo Renault 52 54.401
8 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 52 1'05.540
9 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 52 1'06.720
10 Germany Nico Hülkenberg Renault 52 1'12.733
11 United Kingdom Lando Norris McLaren 52 1'14.281
12 Thailand Alexander Albon Toro Rosso 52 1'15.617
13 Canada Lance Stroll Racing Point 52 1'21.086
14 United Kingdom George Russell Williams 51 1 Lap
15 Poland Robert Kubica Williams 51 1 Lap
16 Germany Sebastian Vettel Ferrari 51 1 Lap
17 Mexico Sergio Pérez Racing Point 51 1 Lap
  Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 18 34 Laps
  France Romain Grosjean Haas 9 43 Laps
  Denmark Kevin Magnussen Haas 6 46 Laps

 

 

Article suivant
LIVE Formule 1, GP de Grande-Bretagne: Course

Article précédent

LIVE Formule 1, GP de Grande-Bretagne: Course

Article suivant

Leclerc : "La dernière course m'a ouvert les yeux"

Leclerc : "La dernière course m'a ouvert les yeux"
Charger les commentaires