Hamilton : La décision des commissaires "fait vraiment jurisprudence"

Lewis Hamilton a salué la décision des commissaires de sanctionner Max Verstappen après l'accrochage du Grand Prix d'Italie. Le Britannique appelle également de ses vœux une clarification des règles.

Hamilton : La décision des commissaires "fait vraiment jurisprudence"

Lewis Hamilton a accueilli avec un certain soulagement la décision des commissaires du Grand Prix d'Italie de sanctionner Max Verstappen. Jugé "en grande partie responsable" de l'accrochage survenu entre les deux hommes dimanche, le Néerlandais reculera de trois places sur la grille de départ du prochain Grand Prix, en Russie. Si le pilote Red Bull a simplement réagi en confiant qu'il n'était "pas entièrement d'accord" avec cette sanction car "il s'agissait d'un incident de course" à ses yeux, son rival pour le titre estime pour sa part que cette décision fera "jurisprudence".

Dans leur rapport, les commissaires ont notamment précisé que la manœuvre de Verstappen avait été tardive, et qu'il ne s'était jamais retrouvé pleinement à côté de la Mercedes, ne lui donnant pas la priorité dans le virage. Pour Hamilton, ce verdict a permis d'éclaircir un point important concernant la place à donner à un adversaire en piste, et dissuadera également certaines manœuvres lors des prochaines courses.

"Je suis finalement fier des commissaires", réagit le Britannique. "Je pense que j'ai besoin de temps pour vraiment y réfléchir, mais je crois que ça fait vraiment jurisprudence. Je pense que c'est un précédent important pour l'avenir et pour la sécurité des pilotes que d'avoir des règles strictes mises en place. Cela continuera jusqu'à ce que nous devions apprendre de nos scénarios sur la piste, et je n'ai pas l'historique de ces incidents. Au bout du compte, quand on s'en sort après des choses comme ça, c'est facile de simplement continuer à le faire."

Selon le septuple Champion du monde, l'incident polémique survenu à Monza doit servir de leçon de manière plus générale et permettre d'aller plus loin. Il estime notamment que l'instauration d'un véritable code de conduite, plus clair et plus précis quant à ce qui est permis ou non de faire en piste, aiderait tous les pilotes et minimiserait ce risque d'incident.

"Je pense que nous tous, les pilotes, sommes à la limite", reconnaît-il. "Sur la trajectoire intérieure, n'importe quel pilote, passé ou présent, tentera de garder sa position. Bien sûr, lorsque l'on est roue contre roue dans un virage, et qu'une voiture reste à côté de vous roue contre roue à l'extérieur, alors il faut laisser de la place supplémentaire quand la voiture est devant vous. Il y a une règle connue, selon laquelle le virage appartient au pilote qui est devant, et qu'à la fin un pilote doit céder."

"Je pense vraiment que nous devons nous pencher sur cette question et nous assurer que les bonnes décisions soient prises. Personne ne veut voir quelqu'un se blesser, et si nous pouvons mettre en place de meilleurs protocoles, nous pourrons peut-être éviter ce genre de choses à l'avenir."

Lire aussi :

partages
commentaires
Masi : Verstappen "principal responsable" du crash avec Hamilton
Article précédent

Masi : Verstappen "principal responsable" du crash avec Hamilton

Article suivant

Première mise à jour pour F1 2021, Portimão ajouté

Première mise à jour pour F1 2021, Portimão ajouté
Charger les commentaires