Hamilton : "Verstappen savait ce qui allait se passer"

Lewis Hamilton a livré sa version des faits après l'accrochage dont il a été victime face à Max Verstappen lors du Grand Prix d'Italie à Monza.

Hamilton : "Verstappen savait ce qui allait se passer"

Pendant que l'écurie McLaren est, bien légitimement, tout à sa joie après son doublé et la victoire de Daniel Ricciardo, deux hommes doivent s'expliquer devant les commissaires du Grand Prix d'Italie, à Monza. Prétendants au titre mondial, Max Verstappen et Lewis Hamilton ont vu leur course s'achever dans les graviers de la première chicane, après un nouvel accrochage qui ne manquera pas de faire parler.

Les images sont spectaculaires et resteront, la Red Bull s'étant retrouvée sur la Mercedes, et la première information à rappeler concerne l'état de santé de Lewis Hamilton, sain et sauf, bien que sonné et certainement sauvé par le Halo. Le Britannique a tout de même été touché à la tête. "Je suis un peu endolori au niveau du cou car il a terminé sur ma tête, mais ça va", confirme-t-il au micro de Sky Sports.

Concernant l'incident, survenu alors qu'il sortait des stands, Hamilton livre son point de vue avec calme. "De ce que je me souviens, j'attaquais autant que je le pouvais, et j'ai enfin doublé Lando [Norris]", explique-t-il. "J'étais en tête donc ils m'ont fait entrer au stand. L'arrêt a été lent, j'ai perdu deux secondes, ou une, peu importe. Je suis sorti, j'ai vu que Daniel [Ricciardo] était passé, Max arrivait, je me suis assuré de laisser une largeur de voiture à l'extérieur. J'ai pris le virage 1, j'étais devant, et j'étais devant en entrant dans le virage 2. Puis, tout à coup, il s'est retrouvé au-dessus de moi."

Pour Hamilton, Verstappen aurait pu agir de la même manière que le pilote Mercedes à la deuxième chicane du premier tour, où il avait finalement court-circuité le virage après un léger contact roue contre roue. "C'est exactement le même scénario", estime-t-il, "où je suis allé à l'extérieur, et j'étais exactement dans la même position, mais j'ai laissé filer, et c'est la course. Il ne voulait pas laisser filer. Il savait ce qui allait se passer en entrant dans le virage 2. Il savait qu'il allait passer sur les vibreurs. Mais il l'a quand même fait. Nous discuterons avec les commissaires et nous verrons bien. Mais je ne sais vraiment pas quoi dire d'autre."

Lire aussi :

partages
commentaires
Championnat - Verstappen et Hamilton dos à dos

Article précédent

Championnat - Verstappen et Hamilton dos à dos

Article suivant

Verstappen : Hamilton et moi "sommes suffisamment professionnels"

Verstappen : Hamilton et moi "sommes suffisamment professionnels"
Charger les commentaires