Hamilton, Webber et Vettel convoqu?s par les commissaires

Comme nous vous l'annoncions plus tôt dans la journée, la FIA mène actuellement une investigation sur les manoeuvres de Lewis Hamilton lors du dernier Grand Prix du Japon

Comme nous vous l'annoncions plus tôt dans la journée, la FIA mène actuellement une investigation sur les manoeuvres de Lewis Hamilton lors du dernier Grand Prix du Japon.

Une vidéo amateur mise en ligne sur internet montre que le pilote britannique accélérait puis freinait brusquement, sans tenir compte de ses poursuivants. Cette attitude est donc à l'origine de l'accrochage entre Webber et Vettel, qui a provoqué leur abandon.

Pour l'heure, les trois hommes (Hamilton, Webber et Vettel) ont été convoqués par les commissaires de la FIA afin d'éclaircir cette enchaînement d'incidents. D'ailleurs, d'autres pilotes critiquent l'attitude de l'actuel leader du championnat du monde.

"Je ne sais pas ce qu'ils font," affirme Kovalainen en évoquant cette réunion avec les commissaires. "Je n'ai rien de plus à dire à propos de cette situation. Je ne veux pas être impliqué davantage."

"Evidemment, il semblerait qu'il a fait quelque chose qui était, de mon point de vue, inacceptable. Webber a été plutôt franc à ce sujet et tout ce que j'ai à dire, c'est que lorsque j'étais derrière Hamilton, il alternait également entre accélération et freinage. A cet instant, je n'ai pas informé mon équipe de ce qui se passait parce que je n'estimais pas que c'était trop dangereux, et j'arrivais à y faire face."

Il a aussi été révélé que la FIA avait demandé au pilote Renault de rester à distance respectable de Hamilton lorsque la voiture de sécurité était en piste. Cependant, le finlandais n'a pas compris l'intérêt de cette requête.

"Honnêtement, vous devriez poser la question à Charlie Whiting. Je n'en connais pas la raison. J'ai été surpris d'entendre mon équipe me dire que la FIA m'avait averti de ne pas rester trop  proche de Lewis. J'ai été surpris parce que je n'avais pas l'impression de constituer un danger."

"Bien sûr, lorsque la course a redémarré j'étais présent parce que je voulais gagner des places aussi vite que possible, donc j'essayais d'être le plus proche possible de lui. Mais je ne sais pas pourquoi personne n'a rien dit à Lewis."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Type d'article Actualités