Hamilton avait "YMCA" en tête au moment d'aller chercher la pole

Après les qualifications du GP de Hongrie, Lewis Hamilton a déclaré avoir été motivé par la chanson "YMCA" des Village People au moment d'aller chercher la 101e pole position de sa carrière.

Hamilton avait "YMCA" en tête au moment d'aller chercher la pole

Les Village People sont un groupe américain de disco qui a connu un immense succès mondial, principalement à la fin des années 1970 et au début des années 1980. La chanson "YMCA" est sans conteste leur plus grand tube.

Le groupe s'est rapidement imposé comme une icône de la culture gay et cette chanson, qui fait référence au premier degré à l'Union Chrétienne des Jeunes Hommes ("Young Men's Christian Association", en anglais), a rapidement été vue comme ayant un double sens (en dépit d'un différend sur le sujet entre divers membres du groupe) puisque ce mouvement chrétien, qui fut longtemps exclusivement masculin, était à l'époque vu également comme un lieu de rencontre entre homosexuels.

Lire aussi :

Auteur de la pole position au Grand Prix de Hongrie, Lewis Hamilton a expliqué après les qualifications que la chanson lui était venue en tête en cours de séance et l'avait motivé à aller chercher sa 101e pole. "Ce premier run [de Q3], le tour, c'était vraiment magnifique."

"C'était une vraie accumulation de beaucoup de séances de qualifications. Vous avez parfois votre meilleur tour en Q2 ou quelque chose comme ça. Ça ne se passe jamais comme prévu. Mais aujourd'hui, j'ai eu le meilleur tour en Q3, le premier tour, donc je suis vraiment, vraiment heureux de ça."

"J'avais la chanson 'YMCA' en tête pendant toute la séance. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Je ne l'avais pas vraiment écoutée, mais c'est ce qui me motive aujourd'hui. Je suppose que c'est aussi pour le week-end. C'est une super chanson."

La référence appuyée à une chanson icône de la communauté LGBTQ+ ne paraît pas tout à fait anodine de la part du septuple Champion du monde dans le contexte de l'épreuve hongroise. Hamilton avait en effet, avant le début du week-end de Grand Prix, posté sur Instagram un message appelant les Hongrois à se mobiliser contre une loi "anti-LGBTQ+" au cœur d'un référendum à venir.

"À tous les habitants de ce beau pays qu'est la Hongrie", avait écrit Hamilton. "Avant le Grand Prix de ce week-end, je veux partager mon soutien aux personnes touchées par la loi anti-LGBTQ+ du gouvernement. Il est inacceptable, lâche et malvenu pour les personnes au pouvoir de proposer une telle loi. Chacun mérite d'avoir la liberté d'être lui-même, peu importe qui il aime ou comment il s'identifie."

"J'exhorte le peuple hongrois à voter lors du prochain référendum pour protéger les droits de la communauté LGBTQ+, elle a plus que jamais besoin de notre soutien. S'il vous plaît, montrez de l'amour pour ceux qui vous entourent, car l'amour gagnera toujours."

Après ce post de Hamilton, Judit Varga, la ministre hongroise de la Justice, a répondu aux propos du Champion du monde par un message incendiaire sur Facebook qui indiquait, entre autres, qu'elle "regrettait de voir" le message d'Hamilton.

Hamilton n'a pas été le seul en F1 et dans ses séries de support à exprimer clairement son opposition à la loi mise en œuvre le mois dernier qui empêche la représentation et l'enseignement de l'homosexualité ou des questions transgenres aux moins de 18 ans en Hongrie.

De nombreuses personnalités du paddock arborent ouvertement le drapeau arc-en-ciel lors de l'épreuve de ce week-end, notamment Sebastian Vettel, pilote Aston Martin, qui a déclaré jeudi qu'il trouvait "embarrassant pour un pays de l'Union européenne de devoir voter, d'avoir des lois comme celle-ci dans le cadre de leur [législation]".

partages
commentaires

Related video

Verstappen doit finalement changer de moteur avant la course

Article précédent

Verstappen doit finalement changer de moteur avant la course

Article suivant

Alonso s'attend à gagner des "places gratuites" dans le premier tour

Alonso s'attend à gagner des "places gratuites" dans le premier tour
Charger les commentaires