Heidfeld : "Le KERS peut être sécurisé"

Mardi matin, lors des essais privés organisés à Jerez, un mécanicien de BMW a reçu une décharge électrique après avoir touché la F1

Mardi matin, lors des essais privés organisés à Jerez, un mécanicien de BMW a reçu une décharge électrique après avoir touché la F1.08 alors équipée du système de récupération d'énergie au freinage, le KERS, qui fera partie des nouveautés du règlement technique de 2009.

Cet incident, survenu une semaine seulement après les problèmes rencontrés par Red Bull à l'usine avec les batteries qui équipent le système, a fait surgir du paddock des craintes quant aux problèmes de sécurité qui pourraient être liés au KERS.

Mais en dépit de tout cela, Nick Heidfeld est confiant que son équipe pourra rendre le système plus sûr.

"Bien entendu, le KERS est tout nouveau. Je pense que nous sommes parmi les premiers à l'utiliser en piste. Evidemment, tout le monde sait ce qu'il s'est passé et a tout mis en œuvre pour que ça soit sûr mais quand vous introduisez de nouvelles technologies, ce genre de choses peuvent arriver."

"Je suis plutôt confiant que dans le futur, ça peut être rendu sûr. De ce que nous savons des voitures de route, il est possible de le rendre sûr et je pense que nous y parviendrons," conclut le pilote allemand.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld
Type d'article Actualités