Heidfeld : "Une frustration de ne pas avoir fini la course"

La chance n’était pas de son coté au Grand Prix du Canada

La chance n’était pas de son coté au Grand Prix du Canada. Nick Heidfeld nous explique comment il compte revenir dans les points au Grand Prix d’Europe.

Nick, que pouvez-vous retenir après la déception de dimanche ?

"La principale déception pour moi est de n’avoir pas fini la course. J’étais derrière Kamui (Kobayashi) et soudain il s’est passe quelque chose. Il a ralenti d’un coup et je l’ai heurté à l’arriere. La conséquence a été la perte de mon auleron avant qui a entrainé ma sortie de piste. Je me bagarrais pour la cinquième place et de bons points. Alors c’est une frustration de n’avoir pas pu tirer meilleur parti de ma bonne qualification."

Comme vous le dites, la qualification s’était bien passée…

"Oui, nous étions contents de placer les deux voitures dans le top 10 et nous pensions pouvoir capitaliser sur ces positions. Dans le déroulement, la météo de dimanche a provoqué plusieurs options et nous les avons bien gérées. Mais j’ai le sentiment d’avoir manqué de chance en tapant l’arrière de la voiture de Kamui. Si je considère l’ensemble du week-end, il y a pas mal de points positifs. Je pense que nous avons surmonté les difficultés de Monaco et au moins Vitaly a pu marquer 10 points pour l’équipe."

En regardant vers Valence, vos espoirs sont de remettre les pendules à l’heure…

"Absolument. je veux laisser Montréal derrière moi et me concentrer pour réussir un bon week-end à Valence. C’est un autre circuit en ville, plus rapide que Monaco mais moins rapide que Montréal. Il prosera des challenges différents mais j’ai hâte d’y être."

[Communiqué de Lotus Renault GP]

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld
Type d'article Actualités