Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
108 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
143 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
241 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
248 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
262 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Hockenheim espère que la F1 acceptera sa présence en 2020

partages
commentaires
Hockenheim espère que la F1 acceptera sa présence en 2020
Par :
24 mai 2019 à 09:12

Hockenheim espère encore accueillir le Grand Prix d'Allemagne en 2020, mais doit attendre que la Formule 1 valide l'option présente dans son contrat actuel.

Après une édition 2018 réussie, Hockenheimring a signé un accord d'un an pour cette saison, notamment grâce au soutien de Mercedes. Cependant, ce contrat inclut une option pour 2020 ; contrairement aux autres circuits qui sont en danger pour l'an prochain – Silverstone, Monza, Barcelone et Mexico –, Hockenheim a donc déjà un accord financier.

"Notre position, c'est que nous aimerions organiser une course", déclare Jorn Teske, directeur du marketing au Hockenheimring. "Notre contrat dispose d'une option, qui ne dépend pas de nous. En somme, nous devons attendre de voir ce qui va se passer." 

Lire aussi:

"Nous avons trouvé un accord d'un an pour 2019, avec cette option pour 2020 dans les mêmes conditions. Nous étions satisfaits de ces conditions, mais ce n'est pas à nous de décider si la course aura lieu ou non. Nous avons eu des discussions lors du week-end de Barcelone, mais nous ne savons pas pour l'instant."

"Ce que nous savons, c'est que nous avons eu une course fantastique l'an dernier avec beaucoup de spectateurs et une ambiance exceptionnelle au circuit. Ce qui a mené à la course de cette année. Et nous avons eu la même situation à la même époque l'an dernier, nous ne savions pas si nous allions avoir une course cette année."

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

Selon Teske, la situation est compliquée par le fait que d'autres circuits négocient des accords pluriannuels : "Je ne connais pas les autres contrats, je sais juste que les autres ne parlent pas que de 2020 mais probablement d'un accord à moyen terme – trois, quatre, cinq ans. Nous aimerions en discuter aussi, mais je suis bien conscient que dans les conditions actuelles, nous ne parlons que de 2020."

Lire aussi:

"Comme je l'ai dit, nous restons en discussion. Je ne pourrais pas vous donner de pourcentage pour dire quelles chances ça a de se faire. Nos cartes sont sur la table, très ouvertement, très franchement, et il n'y a plus qu'à voir."

Enfin, Teske reconnaît qu'une édition 2020 du Grand Prix d'Allemagne subirait la concurrence de la nouvelle course de Zandvoort, quant à la présence des fans de Max Verstappen. "Ce pourrait être le cas, c'est évident." Cependant : "Nous ne croyons pas que nous n'aurons plus de fans néerlandais. Nous savons qu'ils voyagent beaucoup. Il y en aura peut-être moins que maintenant, mais ce n'est pas un point décisif pour nous. Peut-être qu'il y aura d'autres nouveaux fans d'autres pays – Robert Kubica nous amène les Polonais – donc ce n'est pas source d'inquiétude pour nous."

 

Article suivant
Haas et la logique "créative" derrière la demande de drapeau noir

Article précédent

Haas et la logique "créative" derrière la demande de drapeau noir

Article suivant

Interview Éric Boullier - Le GP de France, bien plus qu'une course

Interview Éric Boullier - Le GP de France, bien plus qu'une course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper