Honda admet un certain "soulagement" d'avoir quitté McLaren

partages
commentaires
Honda admet un certain
Par : Lawrence Barretto
12 déc. 2017 à 15:20

Honda va ouvrir en 2018 un nouveau chapitre de son Histoire en F1, en motorisant Toro Rosso.

Yusuke Hasegawa, chef de Honda Motorsport et Eric Boullier, directeur de la compétition de McLaren lors de la photo d'équipe
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR12
Yusuke Hasegawa, directeur de Honda Motorsport
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Lando Norris, McLaren MCL32

Le motoriste japonais ne sera plus associé à McLaren, après trois années de tumulte et sans résultat qui ont conduit à l'inéluctable divorce entre les deux parties. En vue de sa future collaboration avec Toro Rosso, Honda a lancé la réorganisation de son département F1, à la tête duquel ne sera plus Yusuke Hasegawa, dont le rôle va être divisé entre deux nouvelles fonctions : l'une à l'usine de Sakura, l'autre auprès de Toro Rosso pour les opérations piste.

Quoi qu'il en soit, le futur ex-directeur du programme F1 de Honda reconnaît que la fin de la collaboration avec McLaren représente un "soulagement" pour la marque.

"Soulagement, oui. C'est bien de se concentrer sur la prochaine saison", assure Yusuke Hasegawa. "Vous n'allez peut-être pas nous croire, mais je ne pense pas que nous ayons [McLaren-Honda] un problème humain. Nous avons de très bonnes relations avec McLaren. Je n'ai pas le sentiment que ce soit un nouveau départ, c'est simplement à nous de nous concentrer désormais sur le fait de rendre notre moteur meilleur. De ce point de vue, ce n'est donc pas différent, nous avons toujours une énorme pression en interne et de l'extérieur."

"Je suis plutôt confiant à l'idée de travailler avec Toro Rosso également, et c'est enthousiasmant. C'est un nouveau défi, avoir davantage d'informations et créer de nouvelles relations avec un groupe différent est très passionnant. Mais comme je l'ai toujours mentionné, nous n'avons pas de projet pour modifier le concept du moteur, donc de ce point de vue, nous avons déjà débuté le développement du moteur de l'année prochaine. Ça ne fait donc pas une grosse différence pour notre groupe de développement."

Yusuke Hasegawa ne cache pas les regrets qui resteront de l'échec du projet mené avec McLaren. Néanmoins, le constructeur nippon doit désormais se concentrer sur la réussite de sa nouvelle collaboration et sur la nécessité de remettre à flot une réputation entachée par ces trois dernières saisons qui ont marqué son retour en Formule 1.

"C'est évidemment malheureux qu'ils [McLaren] aient choisi un moteur différent pour l'année prochaine", admet Hasegawa auprès de Motorsport.com. "Mais ça fait partie de leur stratégie et nous devons le respecter. Nous devons être un constructeur fort, de manière à ce qu'eux et d'autres équipes veuillent nous choisir à l'avenir."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

Prochain article Formule 1
Wehrlein : Les difficultés de Sauber ont caché mes meilleures courses

Previous article

Wehrlein : Les difficultés de Sauber ont caché mes meilleures courses

Next article

Bilan saison - Ericsson, l'ombre du doute

Bilan saison - Ericsson, l'ombre du doute

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Lawrence Barretto
Type d'article Actualités