Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
47 jours
09 mai
Prochain événement dans
64 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
96 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
103 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
120 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
138 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
152 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
180 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
187 jours
12 sept.
Course dans
194 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
208 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
211 jours
10 oct.
Course dans
221 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
236 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
243 jours

Honda continuera d'aider Red Bull sur ses moteurs en 2022

Red Bull a indiqué qu'en dépit de son départ officiel de la F1 en fin d'année 2021, Honda continuerait de l'assister au cours de l'année 2022 du côté moteur.

Honda continuera d'aider Red Bull sur ses moteurs en 2022

Honda quittera la Formule 1 en fin d'année, sept saisons après son retour dans la discipline, avec McLaren, en 2015. Le constructeur japonais a décidé de recentrer ses ressources, financières et humaines, en interne vers des questions environnementales et le développement de technologies zéro émission.

Après plusieurs mois de discussions suite à cette annonce, Red Bull a officialisé cette semaine son rachat de la technologie moteur de la marque japonaise pour la période allant de 2022 à 2024, qu'elle exploitera par le biais d'une nouvelle firme, Red Bull Powertrains. L'enjeu pour l'écurie de Milton Keynes était de s'assurer de disposer d'un moteur qui ne la plaçait pas dans une relation de simple client tout en lui permettant d'être compétitif.

Lire aussi :

Pour permettre cela (tout en contribuant à la limitation des coûts pour les constructeurs), les écuries et les dirigeants de la discipline se sont mis d'accord pour geler le développement moteur à partir de 2022, ce qui permettra à Red Bull de pouvoir exploiter les unités de puissance conçues par Honda sans avoir à les développer jusqu'en 2024, avant le changement de réglementation moteur qui doit avoir lieu en 2025.

En dépit de l'accord signé, les choses ne se feront tout de même pas en un jour et Red Bull ne peut devenir, du jour au lendemain, un exploitant seul d'unités de puissance. Pour cela, non seulement Honda va poursuivre son travail au cours de la saison 2021 mais lui prêtera également main forte au-delà, au cours de l'année 2022.

"Il y a l'introduction du carburant E10 [en 2022], donc Honda va continuer à développer le moteur autour de l'essence", a expliqué Christian Horner, directeur de l'écurie Red Bull Racing. "Ils nous transmettront le moteur, dans les faits, pour le début du gel, et ils continueront de nous assister pendant 2022 avec l'assemblage des moteurs."

"Honda continue de fonctionner normalement cette année. Ils sont engagés en Formule 1 jusqu'au 31 décembre, période pendant laquelle ils travailleront avec notre partenaire ExxonMobil, ce qu'ils font actuellement, sur le développement du carburant E10, qui est actuellement le plus grand changement de réglementation pour l'année prochaine. C'est le statu quo pour 2021. Et le moteur sera remis pour les tests d'avant-saison à la même période l'année prochaine."

partages
commentaires
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Article précédent

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Article suivant

Leclerc et Sainz vont rouler à Jerez lundi

Leclerc et Sainz vont rouler à Jerez lundi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Fabien Gaillard