Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Une meilleure communication a tout changé pour Honda

partages
commentaires
Une meilleure communication a tout changé pour Honda
Par :
21 déc. 2018 à 16:00

Après trois années d'échec aux côtés de McLaren, Honda a profondément modifié son programme F1 pour tenter de remonter la pente en 2018.

Depuis son retour initié en 2015, rien n'a souri au motoriste japonais, que l'écurie de Woking a finalement abandonné il y a un an. Pas question pour autant de tout jeter à la poubelle, et la firme nippone s'est associée à Toro Rosso pour finalement parvenir à convaincre Red Bull Racing d'avoir recours à elle en 2019.

Dans sa volonté de progresser au plus vite, Honda a aussi su se remettre en cause et tirer les leçons de ce qui n'avait pas fonctionné avec McLaren. Souvent décriée, la communication entre les deux entités a incité le constructeur à changer d'approche, à moins que ce soit l'attitude différente de Toro Rosso qui en soit à l'origine.

Lire aussi :

"Le plus gros changement chez Toro Rosso [par rapport à McLaren], c'est que nous avons une bien meilleure communication avec l'équipe que par le passé", reconnaît auprès de Motorsport.com Masashi Yamamoto, responsable de la compétition chez Honda. "Le résultat, c'est que d'un point de vue technique, nous avons eu une meilleure connexion entre le châssis et l'unité de puissance."

"Pour ce qui est du moteur en lui-même, nous avons pu voir l'amélioration de la fiabilité et de la performance. Nous avions la Spec 2 et la Spec 3, la performance a progressé graduellement. C'était une bonne préparation pour l'année prochaine. Nous avons eu des difficultés au début de l'année, des problèmes de fiabilité, et du retard sur le développement, mais au final, la fiabilité et la performance ont toutes deux progressé."

Brendon Hartley, Toro Rosso STR13

Honda a ainsi gagné la confiance de Red Bull, et pour la première fois depuis le début de l'ère hybride, motorisera en 2019 deux écuries simultanément. Si les doutes entourent encore les capacités du clan japonais, la tendance va dans le bon sens, et la très mauvaise réputation des dernières saisons a laissé place à davantage d'espoir.

"Ce n'est pas vraiment une grosse surprise", assure néanmoins Yamamoto. "Le point clé a été la performance en course au Canada. Nous avons pu prouver que nous pouvions progresser à un certain niveau, et nous avons pu obtenir la confiance de Red Bull. Après ça, nous avons pu continuer dans cet environnement. Red Bull le voyait également."

"Je pense que les relations sont plutôt stables et bonnes, et nous gagnons cette confiance. Je suis enthousiaste et impatient d'être à l'année prochain. Alors si nous pouvons réaliser notre programme dans les temps pour l'année prochaine, nous pouvons avoir un beau partenariat et de bons résultats avec Red Bull."

Avec Scott Mitchell et Lewis Duncan  

Article suivant
La FIA fixe le cadre du développement autorisé pour 2021

Article précédent

La FIA fixe le cadre du développement autorisé pour 2021

Article suivant

Pour Sauber, Räikkönen est un "cadeau du ciel"

Pour Sauber, Räikkönen est un "cadeau du ciel"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Toro Rosso Boutique
Auteur Basile Davoine