Honda déjà contraint de changer des pièces de son moteur

partages
commentaires
Honda déjà contraint de changer des pièces de son moteur
Par : Fabien Gaillard
4 avr. 2018 à 11:26

Les deux pilotes Toro Rosso vont devoir utiliser un nouveau turbo et un nouvel MGU-H en vue du Grand Prix de Bahreïn après la défaillance qui a touché Pierre Gasly lors du GP d'Australie.

Après des essais hivernaux plutôt tranquilles sur le plan de la fiabilité, l'alliance entre Toro Rosso et Honda a connu un premier hic lors de la course de Melbourne, durant laquelle Gasly a dû abandonner suite à une alerte.

Toyoharu Tanabe, le directeur technique de Honda F1, a expliqué que le moteur à combustion interne (ICE) de la STR13 du Français avait été endommagé par un problème de turbo et de MGU-H (le récupérateur d'énergie des gaz d'échappement). Le constructeur nippon a en conséquence modifié ces deux éléments en vue du week-end bahreïni et choisi, par précaution, d'en monter de nouvelles versions pour les deux pilotes. Gasly devra, en sus, utiliser un second ICE.

Le règlement 2018 prévoit que seulement trois ICE, trois MGU-H et trois turbos peuvent être utilisés sur toute la saison. En conséquence, si les pièces endommagées en Australie ou défaillantes ne peuvent être réutilisées, l'allocation restante se limitera pour Brendon Hartley et Gasly à deux éléments pour les 20 GP restants.

"Remplacer des pièces pour la seconde course est évidemment une décision difficile et ce n'est pas idéal, étant donné que le nombre d'unités de puissance et de pièces auxiliaires est désormais limité à trois par saison", a déclaré Tanabe.

"Cependant, nous croyons qu'il s'agit de la bonne marche à suivre et nous allons poursuivre notre développement afin de nous assurer que ce problème ne survient pas à nouveau. Même si Sakhir est une piste compliquée pour l'unité de puissance, nous espérons surmonter ce moment difficile, alors que nous nous concentrons sur cette course et la suivante."

Pour rappel, les autres pièces de l'unité de puissance que sont la batterie, le boîtier de contrôle électronique et le MGU-K (le récupérateur de l'énergie du freinage) sont limitées à deux par pilote en 2018. Aucune d'entre elles ne figure dans les pièces qui ont posé problème à Honda en Australie.

Prochain article Formule 1
Affaire Mekies : vers une défiance envers la FIA ?

Previous article

Affaire Mekies : vers une défiance envers la FIA ?

Next article

Le programme TV du Grand Prix de Bahreïn

Le programme TV du Grand Prix de Bahreïn

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Brendon Hartley , Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités