Honda doit élucider ses problèmes pour faire mieux lundi

C'est indéniablement une journée difficile que McLaren a connue, aujourd'hui à Jerez

C'est indéniablement une journée difficile que McLaren a connue, aujourd'hui à Jerez. Fernando Alonso n'a pu boucler que six petits tours en raison des problèmes de jeunesse de l'unité de puissance Honda, et son seul tour chronométré a été effectué à un rythme modéré.

Les problèmes rencontrés aujourd'hui par la MP4-30 doivent encore être élucidés par Honda, comme l'explique le responsable Yasuhisa Arai.

"Bien sûr, notre voiture a des formes très radicales et comprend beaucoup de technologie", reconnaît Arai. "Nous avons rencontré quelques problèmes aujourd'hui. Ce soir, nous allons travailler dur et nous espérons que cela ira mieux demain. Les problèmes ne paraissent pas trop importants, donc nous espérons trouver ce qui s'est passé et le changer ce soir pour que demain se passe mieux".

"Il y a des problèmes que nous avons remarqués à Abu Dhabi, où nous avons eu beaucoup de problèmes de communication qui ont toutefois été résolus avant ces tests. Nous avons rencontré de nouveaux problèmes aujourd'hui, car la voiture est complètement nouvelle. Nous devons comprendre ce qui s'est passé aujourd'hui".

En effet, Honda avait eu l'occasion de tester son unité de puissance dès la fin de saison dernière, à Abu Dhabi. La construction du bloc moteur a cependant bien changé depuis : "La combustion est presque identique, mais la structure est très différente par rapport à Abu Dhabi. Nous l'avons améliorée. Nous avons changé de nombreuses pièces pour convenir à la nouvelle voiture".

L'unité de puissance est évidemment destinée à évoluer jusqu'au 28 février, date à laquelle Honda doit l'homologuer auprès de la FIA : "Nous avons un mois, donc nous allons changer quelques pièces pour l'homologation finale. Pas tant que ça, mais ce sera différent de la version de ces essais et de celle de Barcelone. Nous avons besoin de temps et nous avons tout juste le temps de l'homologuer".

Enfin, dans un contexte où les autres motoristes vont profiter d'une faille dans la réglementation pour développer leurs unités de puissance au fil de la saison, Charlie Whiting est revenu sur sa décision de forcer Honda à respecter le gel de la première saison, ce qu'Arai ne peut qu'approuver. "Je pense que c'est un bon compromis. Je pense que c'est bien pour l'égalité des chances", conclut le Japonais.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités