Honda suspecte un second problème différent sur son nouveau moteur

partages
commentaires
Honda suspecte un second problème différent sur son nouveau moteur
Par :
26 juin 2018 à 14:08

Honda pense que le problème rencontré par Brendon Hartley en France est différent de celui de Pierre Gasly au Canada, alors que le constructeur se prépare à analyser la seconde défaillance de son moteur évolué.

Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
La voiture endommagée de Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13 est dégagée
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13, contraint à l'abandon
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13

Le constructeur japonais s'attendait à pouvoir démarrer ce mardi son enquête sur le moteur remplacé, dans son usine de Sakura. Toro Rosso et Honda ont en effet renvoyé l'unité de puissance au Japon après que Hartley a été contraint d'arrêter sa monoplace lors des Essais Libres 2 du GP de France.

Cette défaillance est intervenue deux semaines après le problème de Gasly au Canada, course lors de laquelle le motoriste a introduit son nouveau moteur F1, une évolution se situant surtout autour du moteur à combustion interne.

Le directeur technique de Honda, Toyoharu Tanabe, a déclaré à Motorsport.com : "Nous allons débuter l'analyse à partir de mardi au Japon. La contre-mesure dépend du type de défaillance – qualité ou spécification. Il nous faut un rapport d'inspection de base, ensuite nous pourrons comprendre combien de temps ça va prendre, ou à quel point ce sera difficile."

"Nous avons eu deux problèmes mais il sont, semble-t-il, légèrement différents. Je ne peux pas vous dire si c'est mieux que ce soit différent, ou si c'est mauvais pour nous. Mais il faut trouver la cause de la défaillance de ce week-end et essayer de la corriger pour l'avenir."

Le souci rencontré par Hartley au Castellet l'a condamné à s'élancer du fond de grille et à connaître une course difficile, alors que son équipier Gasly a abandonné dès le premier tour d'un "week-end difficile et décevant"

Malgré ce second problème de fiabilité en deux week-ends de GP, Honda a été enthousiasmé par la performance apportée par son évolution au Canada, qui a joué un rôle crucial au moment de convaincre Red Bull Racing en vue de 2019 et 2020.

Gasly rapportait après les qualifications que le nouveau propulseur n'avait pas semblé aussi puissant en France et il a ajouté que la fiabilité était "toujours un petit point d'interrogation" après avoir utilisé l'ancienne spécification lors des essais libres.

"J'aimerais mieux avoir [...] la performance maximum [tout le temps]", a-t-il répondu, interrogé par Motorsport.com sur la fiabilité. "Il y a encore beaucoup de courses à faire avec ce moteur, c'est pourquoi nous avons décidé d'économiser du kilométrage vendredi."

Tanabe a indiqué que la performance et la fiabilité seraient aussi importantes pour Honda, qui travaille sur sa dernière évolution moteur de la saison avant de se tourner vers l'unité de puissance 2019.

Article suivant
Grand Prix d’Autriche : la Formule 1 en direct en Suisse

Article précédent

Grand Prix d’Autriche : la Formule 1 en direct en Suisse

Article suivant

La défaillance du moteur de Pérez a inquiété Mercedes

La défaillance du moteur de Pérez a inquiété Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Lieu Circuit Paul Ricard
Pilotes Pierre Gasly , Brendon Hartley
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Scott Mitchell
Soyez le premier à recevoir toute l'actu