Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
32 jours

Honda pense avoir résolu ses faiblesses au départ

partages
commentaires
Honda pense avoir résolu ses faiblesses au départ
Par :
9 mars 2020 à 15:17

Honda se dit "confiant" dans la résolution de l'un de ses talons d'Achille de la saison 2019 : le comportement de son unité de puissance lors du départ des Grands Prix.

Après une année de prise de contact via Toro Rosso puis une collaboration devenue très concrète l'an passée avec Honda, Red Bull Racing entre en 2020 dans un moment charnière qui doit se matérialiser par des progrès encore plus nets. Ceux-ci ont déjà été largement perçus l'an passé, mais l'écurie de Milton Keynes souhaite désormais être en mesure de s'inviter à nouveau à la table des grands sur la durée d'un championnat, et non en misant sur des coups d'éclat. Nombre de fois, les dirigeants de l'équipe autrichienne ont loué les avancées de leur motoriste, ce dernier s'étant également publiquement réjoui. L'intersaison n'a pas échappé à la règle et les essais hivernaux ont, au moins en matière de fiabilité, confirmé la tendance. Plus de performance, c'est également ce que recherchent Red Bull et Honda, mais une autre faiblesse a fait l'objet d'un travail acharné : le talon d'Achille des monoplaces équipées du bloc Honda lors des départs.

Lire aussi :

L'année dernière, le mode moteur le plus agressif engendrait énormément de patinage sur les monoplaces dotées de l'unité de puissance japonaise, les handicapant parfois à l'extinction des feux. On avait notamment pu le constater de manière encore plus évidente lors du Grand Prix d'Allemagne, dont le départ avait été donné sur une piste détrempée. Directeur technique de Honda F1, Toyoharu Tanabe assure à Motorsport.com que ses équipes ont pris cette question très au sérieux. "Le départ d'un Grand Prix est très important", rappelle-t-il. "Si vous êtes en pole position, c'est facile d'en perdre le bénéfice. Au cours de la saison dernière, nous avons continué à travailler sur cette performance pour contrôler la robustesse des étalonnages. Nous avons essayé de progresser dans ce domaine et nous sommes désormais confiants sur ce plan également." 

De manière plus générale, le clan Honda se montre une nouvelle fois plutôt serein mais se méfie tout de même de l'incertitude qui perdurera jusqu'à la véritable mise en situation : à quel point les autres motoristes sont-ils parvenus à progresser durant l'hiver ? "C'est notre deuxième année avec Red Bull Racing, la troisième avec Toro Rosso [AlphaTauri, ndlr]", souligne Toyoharu Tanabe. "Nous travaillons avec Red Bull Technology, et eux-mêmes ont une synergie avec Red Bull et AlphaTauri. Nous travaillons étroitement avec Red Bull Technology pour l'installation dans le châssis et nous avons pu passer plus de temps que l'an dernier avec chaque équipe sur l'intégration. C'est une bonne chose."

"Après, il y a la performance et la fiabilité de l'unité de puissance", ajoute-t-il. "Nous travaillons toujours sur les deux points et nous faisons un compromis sur le mode à utiliser et le kilométrage pour la course. Il y a énormément de sujets qui nécessitent notre attention, mais les trois plus importants sont la performance, la fiabilité et l'intégration pour cette année."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Article suivant
Haas a "tiré les leçons" d'une saison 2019 ratée

Article précédent

Haas a "tiré les leçons" d'une saison 2019 ratée

Article suivant

Ferrari va courir à Melbourne pour "donner le sourire aux gens"

Ferrari va courir à Melbourne pour "donner le sourire aux gens"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Toro Rosso Boutique
Auteur Basile Davoine