Honda espère pouvoir sauver le moteur de Verstappen

Honda pense que les dégâts sur la Red Bull de Max Verstappen pourraient être moins graves que prévu niveau moteur.

Honda espère pouvoir sauver le moteur de Verstappen

Sorti violemment de piste après l'accrochage avec Lewis Hamilton dans le premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne, Max Verstappen a subi un choc dont la force a été mesurée à 51 g. Cet impact a détruit en grande partie la Red Bull qui s'est encastrée dans un mur de pneus.

L'écurie autrichienne craint évidemment que le châssis de la RB16B soit irrémédiablement endommagé, et les inquiétudes portent également sur l'état du moteur. Si ce dernier a trop souffert dans le crash, cela contraindrait le Néerlandais à devoir monter sa troisième et dernière unité de puissance dès la Hongrie, ce qui pourrait l'exposer à une lourde pénalité plus tard dans la campagne s'il devait utiliser un quatrième moteur. Une situation qui pourrait être très coûteuse dans une lutte serrée au championnat.

Lire aussi :

Toutefois, même si le directeur technique de Honda F1, Toyoharu Tanabe, a dans un premier temps craint le pire en voyant l'épave de la Red Bull, il a expliqué que les premières analyses post-course suscitaient de l'optimisme dans le clan japonais. Malgré tout, une inspection complète au Japon est nécessaire pour en être sûr.

"Quand j'ai vu pour la première fois les images de la voiture soulevée, j'ai pensé qu'il y avait beaucoup de dégâts", a déclaré Tanabe. "Mais en réalité, il semble que les dommages soient moins importants que ce que nous avons vu en premier lieu. Cependant, il est impossible de connaître leur ampleur réelle en se basant sur leur aspect quand le moteur déjà est installé dans la voiture. Nous aimerions donc le renvoyer à HRD à Sakura et le vérifier avant de prendre une décision."

Interrogé sur les conséquences d'un impact de 51 g sur un moteur, Tanabe a répondu : "Honnêtement, je ne sais pas car les dommages varient en fonction de l'endroit."

Outre la question du moteur, celle des dépenses supplémentaires liées à la réparation de pièces cassées ou à la fabrication de nouveaux éléments et de leur impact sur le plafond de dépenses risque de placer Red Bull dans une situation plus tendue que prévu. Pour rappel, l'accident de Valtteri Bottas à Imola avait entraîné un surcoût d'environ un million de livres (plus de 1,1 million d'euros au taux de change actuel) pour Mercedes, l'obligeant notamment à renoncer à une session d'essais Pirelli.

partages
commentaires

Related video

Stats Silverstone 2021 - Lewis Hamilton, roi d'Angleterre

Article précédent

Stats Silverstone 2021 - Lewis Hamilton, roi d'Angleterre

Article suivant

Pourchaire : "On se rapproche d'un 50/50" entre Hamilton et Verstappen

Pourchaire : "On se rapproche d'un 50/50" entre Hamilton et Verstappen
Charger les commentaires