Honda soulagé par son podium mais conscient de l'écart à combler

partages
commentaires
Honda soulagé par son podium mais conscient de l'écart à combler
Par :
18 mars 2019 à 12:00

L'alliance Red Bull-Honda a débuté par un podium bienvenu à Melbourne, le premier du motoriste japonais depuis son retour en 2015, mais l'écart de performance avec Mercedes et Ferrari est encore important à combler.

Grâce à la belle troisième place de Max Verstappen à Melbourne, Honda a conquis son tout premier podium de l'ère hybride et mis fin à des années de contre-performances embarrassantes en tant que motoriste. Ce résultat vient couronner un hiver studieux et permet à la collaboration avec Red Bull Racing de débuter sous les meilleurs auspices. Néanmoins, la firme japonaise se méfie du trompe-l'œil et insiste sur l'écart qui la sépare encore de Mercedes et Ferrari.

La dernière apparition d'un moteur Honda sur un podium de Formule 1 remonte à la saison 2008, lorsque le constructeur avait encore son écurie d'usine et que Rubens Barrichello était monté sur la boîte à Silverstone. Symbolique, la troisième place de Melbourne est aussi vécue comme un soulagement, mais n'occulte pas les progrès à mettre en œuvre. "Je crois que oui, nous sommes un peu plus soulagés d'une certaine pression", reconnaît auprès de Motorsport.com le directeur technique de Honda F1, Toyoharu Tanabe. "Et c'est aussi une motivation supplémentaire pour le développement. C'est un bon résultat." 

Lire aussi :

Le dirigeant japonais ne s'en cache pas, "voir ça à la télévision est une bonne chose", en faisant allusion au dépassement réussi de Max Verstappen sur la Ferrari de Sebastian Vettel. Pour autant, cela n'enlève rien aux 22 secondes d'écart avec le vainqueur Valtteri Bottas sur la ligne d'arrivée, preuve du chemin à parcourir. "On a des données des essais de Barcelone, et nous en avons ici [à Melbourne]", précise Tanabe. "Nous constatons une fois de plus un écart évident entre les meilleures équipes. Le podium ne change rien."

Le troisième, Max Verstappen, Red Bull Racing, dans le Parc Fermé

Parmi les autres notes positives, il y a celle d'une fiabilité qui n'a pas fait défaut à Honda pour ce premier week-end de l'année, puisque les quatre monoplaces motorisées par la marque ont vu le drapeau à damier. Daniil Kvyat a même permis à Toro Rosso d'accrocher le point de la dixième place.

Selon Tanabe, tirer un bilan clair et représentatif demeure compliqué après Melbourne, car la manière dont Red Bull a pu dominer Ferrari en course n'apporte pas forcément d'éléments aussi limpides qu'on peut le croire. "Nous devons nous rappeler des performances de Ferrari après Barcelone [aux essais hivernaux], ils étaient costauds", souligne-t-il. "Sur ce circuit, nous étions plus rapides que Ferrari. Nous ne savons pas, quand nous retournerons à Barcelone, si Ferrari sera toujours fort."

"C'est une combinaison de caractéristiques, avec le pilote, les spécificités de la piste", ajoute Tanabe. "Ce n'est pas facile de dire où se situe actuellement notre performance. Nous irons sur un circuit différent et peut-être que nous serons dans une position différente. Mais dans l'ensemble, nous sommes encouragés par le résultat et par le rythme de course."

Propos recueillis par Scott Mitchell  

Article suivant
McLaren seule écurie bredouille avec Williams à Melbourne

Article précédent

McLaren seule écurie bredouille avec Williams à Melbourne

Article suivant

Un écrou endommagé a provoqué l'abandon de Grosjean

Un écrou endommagé a provoqué l'abandon de Grosjean
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir toute l'actu