Honda va tester de nouvelles idées à Bahreïn

partages
commentaires
Honda va tester de nouvelles idées à Bahreïn
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
18 avr. 2017 à 08:00

Honda va tester de nouvelles idées aux essais de Bahreïn ce mardi et ce mercredi, dans l'espoir de se remettre d'un début de saison décevant.

Fernando Alonso, McLaren MCL32, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Yusuke Hasegawa, cadre supérieur de Honda
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Yusuke Hasegawa, cadre supérieur, Honda, et les ingénieurs McLaren analysent les données
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Yusuke Hasegawa, directeur général Honda
Les mécaniciens McLaren regardent la course dans le garage de Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

Le motoriste japonais est bien conscient qu'il doit obtenir plus de puissance de son unité de puissance 2017, alors qu'une évolution est prévue dans les courses à venir.

Directeur du projet F1 de Honda, Yusuke Hasegawa fait savoir que des concepts de développement vont être testés par Oliver Turvey et Stoffel Vandoorne au volant de la McLaren MCL32 pour contribuer à la compréhension des mesures à prendre.

"Certaines idées vont être testées", déclare Hasegawa pour Motorsport.com. "Mais ce ne sera pas un moteur complètement nouveau."

À l'origine, Honda avait prévu l'introduction d'une unité de puissance évoluée aux alentours des Grands Prix de Monaco ou du Canada, mais il semble qu'une étape intermédiaire puisse être de rigueur à Barcelone. Hasegawa ne souhaite toutefois pas donner de date ferme.

"Nous n'avons pas décidé de dévoiler notre objectif. Je le connais, mais parce que ce n'est pas prêt, nous ne le disons pas. Je ne veux pas donner trop d'attentes aux fans, donc je vais attendre."

Hasegawa se montre toutefois clair quant au fait que Honda ne fait pas preuve de conservatisme dans son ambition de progresser aussi vite que possible, suite aux frustrations des courses récentes : "Dans cette situation, nous ne pouvons pas attendre. Il nous faut vraiment des progrès."

Les problèmes de MGU-H

Tout en travaillant sur la puissance, Honda doit résoudre les problèmes de MGU-H qui ont frappé les deux voitures lors du Grand Prix de Bahreïn. L'analyse des unités de puissance qui ont défailli est en cours, à la suite de quatre problèmes de fiabilité à Sakhir.

Hasegawa espère qu'une solution va être trouvée dès cette semaine pour empêcher que ce problème ne se répète à l'avenir : "Il nous faut encore quelques jours pour comprendre. Mais il nous faut vraiment mettre quelque chose pour le test, même si ce n'est que pour le dernier jour."

Expliquant ce qui a empêché Vandoorne de prendre le départ, le Japonais ajoute : "Nous n'en connaissons pas la cause, mais la pression d'eau a chuté... C'est dans la zone du MGU-H. On dirait que c'est le même problème, mais nous n'avons pas eu le temps de l'analyser véritablement."

Hasegawa conclut que Honda est surpris d'avoir subi ces défaillances à Bahreïn, après avoir rencontré beaucoup moins d'ennuis lors des deux premiers Grands Prix : "Nous sommes évidemment déçus. Au début, nous pensions que c'était parce que c'était la troisième course et que chaque pièce avait plus de kilométrage. Mais le MGU-H de Stoffel était tout neuf ici, donc cela n'a pas été causé par le roulage uniquement. Nous avons donc hâte de comprendre. Nous ne savons pas. Ces défaillances nous étonnent beaucoup."

Article suivant
Le line-up des essais F1 de Bahreïn

Article précédent

Le line-up des essais F1 de Bahreïn

Article suivant

Après ses propos polémiques, Verstappen s'excuse auprès des Brésiliens

Après ses propos polémiques, Verstappen s'excuse auprès des Brésiliens
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Jonathan Noble