Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Horner n'imagine pas une pénalité, Binotto confiant pour qu'elle tombe

partages
commentaires
Horner n'imagine pas une pénalité, Binotto confiant pour qu'elle tombe
Par :
30 juin 2019 à 15:18

Alors que les commissaires du Grand Prix d'Autriche se penchent sur le dépassement de Max Verstappen sur Charles Leclerc, les directeurs de chacune des deux équipes ont confiance pour que la décision finale tombe en leur faveur.

Pour Christian Horner, pas de doute... ou si peu. Après la victoire de Max Verstappen, placé sous enquête des commissaires pour son dépassement musclé sur Charles Leclerc, le directeur de Red Bull Racing estime que "changer l'ordre du podium serait une décision immense". Toujours est-il que la manoeuvre est à l'étude et les résultats peut-être pas définitifs. Le Britannique, lui, n'a pourtant pas boudé son plaisir en assistant à la remontée de son pilote, qui avait pourtant perdu gros à l'extinction des feux.

Dans les rangs de Ferrari, en revanche, on voit les choses très différemment. "Pour nous ce n’est pas terminé, il y a enquête et on est convaincu, les règlements sont clairs", a prévenu le directeur de la Scuderia, Mattia Binotto, au micro de Canal+. "C’est ce que le règlement dit, on est confiants. La course est terminée sur la piste mais le résultat n’est pas définitif." L'Italien a ajouté quelques minutes plus tard, au micro de Sky Sports : "Les règles sont claires, et nous ne devrions pas changer d'approche après le Canada. La règle, c'est... provoquer une collision, tasser une voiture hors piste, ces deux situations étaient réunies. Cela fait donc l'objet d'une enquête." 

Lire aussi:

Christian Horner, lui, préfère rester dans la joie du moment et ne pas envisager le pire, tressant les louanges d'un Verstappen qui a de nouveau fait forte impression : "Quel pilotage ! Après l'anti-calage, je me disais que nous pouvions peut-être obtenir un podium, mais il a réalisé une remontée incroyable ! Les tours moteur ont chuté, l'anti-calage s'est mis en marche, et à ce stade, on est passager. Il s'est concentré et a piloté avec une telle maturité... Quand il a commencé à signer les meilleurs temps absolus en fin de course, alors que nous ne sommes pas les plus rapides en ligne droite... à trois ou quatre tours du but, nous nous sommes dit que c'était possible !"

Concernant la passe d'armes avec Leclerc, toute la question à laquelle doivent répondre les commissaires est de savoir si Verstappen a laissé suffisamment de place à son rival. "Je pense que oui", estime Horner. "Il est complètement à l'intérieur, il ne peut pas disparaître ! Leclerc doit céder le virage à un moment. Qu'est-on censé faire ? C'est juste ça la Formule 1, c'est une bataille acharnée entre deux jeunes d'avenir. C'est exactement ce dont nous avons besoin, des pilotes qui se battent roue contre roue. Le fait que les commissaires n'aient pas encore pris de position montre qu'ils veulent entendre les pilotes, mais changer l'ordre du podium, ce serait une décision immense."

En l'état actuel des choses, Red Bull a donc décroché en piste sa première victoire depuis le début de la collaboration avec Honda, la première également depuis que le motoriste japonais est revenu en F1, faisant suite à tant de critiques durant l'ère McLaren. "Le moteur ne cesse de s'améliorer, cette combinaison est prometteuse depuis le début de l'année et nous avons découvert ce potentiel", se réjouit Horner. "C'est leur première victoire depuis 2006, la première de l'ère hybride. C'est fantastique pour eux de voir leur produit si efficace. C'est l'une de nos meilleures victoires. Il était huitième au premier tour, et il est remonté en gérant les pneus, les freins. La relation avec ses ingénieurs pour ajuster la voiture au fil de la course, c'est une joie. Performance exceptionnelle de sa part aujourd'hui."

 

Article suivant
Course - Verstappen vainc Leclerc... mais est sous enquête !

Article précédent

Course - Verstappen vainc Leclerc... mais est sous enquête !

Article suivant

Verstappen : "Si ce n'est pas autorisé, à quoi bon être en F1 ?"

Verstappen : "Si ce n'est pas autorisé, à quoi bon être en F1 ?"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Basile Davoine