Horner déplore la réclamation "un peu désespérée" de Mercedes

Directeur de Red Bull, Christian Horner regrette les heures d'attente qui ont suivi la victoire de Max Verstappen à Abu Dhabi en raison de la réclamation portée par Mercedes.

Horner déplore la réclamation "un peu désespérée" de Mercedes

L'intention de faire appel annoncée par Mercedes ne referme pas définitivement l'affaire mais dimanche soir, en rejetant les réclamations de l'écurie allemande, les commissaires du Grand Prix d'Abu Dhabi ont confirmé le titre mondial de Max Verstappen. Le Néerlandais a remporté le dernier Grand Prix de la saison après une relance de la course pour un tour, alors qu'elle avait été neutralisée par la voiture de sécurité consécutivement à l'accident de Nicholas Latifi. Verstappen avait chaussé des pneus tendres pendant cette intervention et, dans le dernier tour, est parvenu à doubler un Lewis Hamilton handicapé par des gommes dures très usées.

Mercedes a notamment porté réclamation contre le résultat du Grand Prix, estimant que le règlement n'avait pas été respecté sur deux points : le fait d'avoir autorisé à se dédoubler seulement les retardataires positionnés entre Hamilton et Verstappen, et le fait d'avoir fait s'effacer la voiture de sécurité dans le même tour et non dans le suivant, qui était le dernier de la course.

La réclamation a été rejetée en s'appuyant sur l'article du Règlement Sportif précisant que le directeur de course, Michael Masi, a autorité pour décider quand sort et rentre la voiture de sécurité. Cette décision des commissaires a été accueillie avec soulagement par Red Bull Racing, qui a regretté cette longue attente dans les heures qui ont suivi la victoire de Verstappen.

"C'était évidemment un peu désespéré [de la part de Mercedes]", déplore Christian Horner, directeur de Red Bull. "Nous ne voulions pas que ça se termine devant les commissaires. Ils [Mercedes] ont été de grands concurrents cette année. Et Lewis a été un pilote phénoménal. Il y a eu des moments tendus. C'était dur. Mais nous sommes tout simplement ravis du résultat. Et très fiers de Max. Il a été phénoménal tout au long de l'année."

"Nous n'avons jamais voulu nous retrouver devant les commissaires. Il y a évidemment eu beaucoup de débats avant la course mais, comme cela s'est avéré, c'était bien sûr très différent après la course. Mais nous ne faisons pas la course avec des avocats, etc. C'est dommage que ça se soit terminé ainsi, mais les commissaires ont pris la bonne décision."

Pour Christian Horner, le choix fait par Michael Masi dans sa manière de relancer la course pour le dernier tour s'est appuyé sur la fameuse philosophie du "Let them race".

"Nous avons parlé du 'Let them race'. Vous savez, Niki Lauda était celui qui avait énormément poussé pour ça", insiste le Britannique. "Et nous avons toujours parlé du fait de ne pas finir les courses derrière la voiture de sécurité. Le directeur de course, dans des circonstances difficiles, a absolument pris la bonne décision. Et puis, sur le plan stratégique, nous avons eu raison."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pérez "heureux" d'avoir aidé Verstappen en ralentissant Hamilton
Article précédent

Pérez "heureux" d'avoir aidé Verstappen en ralentissant Hamilton

Article suivant

"Ça a été manipulé" : le message de Hamilton puis le silence total

"Ça a été manipulé" : le message de Hamilton puis le silence total
Charger les commentaires