Horner - Encore beaucoup de choses à régler sur la RB11

Malgré une confiance publique restaurée envers Renault, Red Bull connaît une saison 2015 très compliquée jusqu'à présent. Pour preuve, les Toro Rosso ont souvent fait jeu égal - voire mieux - que leurs grandes sœurs depuis le début de cette campagne. Pour l'écurie quadruple Championne du Monde entre 2010 et 2013, les problèmes ne situent donc pas qu'au niveau de l'unité de puissance.

"Il est compliqué de deviner à quel niveau nous terminerons la saison," affirme Horner sur le site officiel de la Formule 1. "La seule réponse pour l'instant est d'affirmer que nous avons connu un mauvais départ et que notre objectif est bien plus ambitieux que cela."

"Mais pour être réaliste : nos problèmes ne sont pas minces et il n'y a pas de solutions à court terme, nous ne résoudrons rien très rapidement. Nous souffrons en espérant que cela nous amène à créer de nouvelles bases pour l'avenir."

Nous souffrons en espérant que cela nous amène à créer de nouvelles bases pour l'avenir.

Christian Horner, Red Bull Racing

Quels sont donc ces multiples problèmes qui handicapent tant l'équipe Red Bull Racing? Selon Horner, cela n'a en tout cas rien à voir avec le retrait partiel d'Adrian Newey.

"Lorsque vous devez régler des problèmes, vous en sacrifiez d'autres et le cercle vicieux est enclenché du point de vue technique : vous vous retrouvez avec moins d'appuis aérodynamiques, ce qui entraîne alors d'autres soucis."

"Il y a beaucoup de choses à régler encore sur la RB11 mais je peux assurer qu'Adrian Newey s'y est impliqué autant que dans nos voitures précédentes. Il est toujours le mentor de l'équipe technique et la différence réelle, lorsqu'il fournira moins d'efforts, se situera plutôt sur la RB12 de l'an prochain."

Lire aussi : Horner - Renault reste la meilleure chance de succès pour Red Bull

En attendant, le châssis de l'écurie juniore Toro Rosso n'est pas loin d'être plus performant que celui de la maison-mère. L'explication de Horner : James Key, le Directeur Technique de Toro Rosso, placé chez Red Bull dès l'hiver prochain selon les dernières rumeurs...

"Toro Rosso réalise un excellent travail et je suis heureux de voir des pilotes si jeunes recevoir une telle chance d'emblée. James Key y est pour beaucoup, il a fait du super boulot avec son équipe technique. Toro Rosso a un excellent châssis, car côté moteur je peux assurer qu'ils utilisent le V6 turbo Renault de la même manière que nous le faisons."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags adrian newey, christian horner, james key, red bull, renault, toro rosso