Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Horner trouve "injuste" que Mercedes ait mis Vowles en première ligne

partages
commentaires
Horner trouve "injuste" que Mercedes ait mis Vowles en première ligne
Par :
4 juil. 2018 à 15:00

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, estime qu'il est injuste d'avoir mis le responsable de la stratégie, James Vowles, dans une position qui l'a forcé à admettre son erreur lors du Grand Prix d'Autriche.

James Vowles, stratège en chef, Mercedes AMG F1, reçoit le trophée des constructeurs pour Mercedes
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Christian Horner, team principal Red Bull Racing
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
James Vowles, stratège en chef, Mercedes AMG F1, le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, sur le podium
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG, avec Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 au stand
Un panneau Virtual Safety Car
Le poleman Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 fête sa pole position dans le Parc Fermé avec James Allison, directeur technique Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09

Vowles a fait une apparition rare à la radio durant la course sur le Red Bull Ring afin d'expliquer à Lewis Hamilton que c'était de sa faute si le pilote ne s'était pas arrêté durant la VSC. Horner a déclaré ne pas comprendre pourquoi une telle situation s'est produite, ni pourquoi Vowles a été pointé du doigt.

"Il est toujours difficile de connaître les complexités des autres équipes mais je pense que l'une des choses dont a besoin une équipe, c'est de gagner en équipe et de perdre en équipe", a lancé Horner. "C'est pour cela que nous ne parlons presque jamais, dans la victoire ou dans l'échec, d'individus, parce que c'est donner une exposition et une pression injuste sur une personne."

"Notre philosophie en tant qu'équipe est la responsabilité collective, plutôt qu'individuelle. Bien sûr, il faut établir des responsabilités, mais c'est une chose qui doit être gérée dans le meilleur environnement, derrière des portes closes, et pas sur la place publique."

Horner pense qu'il est tout aussi étrange que Vowles ait dû intervenir pour simplement motiver Hamilton : "Je n'ai jamais travaillé avec Lewis et je ne sais pas ce qui le fait réagir et ce qui ne fonctionne pas, mais il est plutôt bizarre d'avoir besoin de demander à quelqu'un de salir sa réputation afin de motiver un pilote pour qu'il accélère depuis la quatrième place, dans l'espoir d'aller chercher la victoire."

Horner est formel, il n'aurait jamais autorisé une telle situation chez Red Bull, et il assure que dans des circonstances similaires, il est de son devoir en tant que directeur de l'équipe d'assumer les citiques pour les autres : "Ce n'est pas la manière dont je fonctionne. Ma vision de mon rôle en tant que directeur de cette équipe est que je dois protéger mes employés afin de m'assurer qu'ils soient représentés de la meilleure des manières, les bons jours comme les mauvais."

Mercedes joue la transparence

Tandis que Horner questionnait les circonstances du déroulement de la course en Autriche, le directeur technique de Mercedes, James Allison, a couvert Vowles d'éloges pour ce qu'il a fait. S'exprimant dans le cadre du débriefing d'après-course de Mercedes, Allison a expliqué pourquoi Vowles a choisi d'envoyer ce message à la radio, et pourquoi c'est un signe de force de l'équipe, et non de faiblesse.

"Dans ce cas précis, c'est James qui a eu une paire d'épaules extrêmement large, en faisant face et en disant 'c'est de ma faute Lewis', et en s'excusant pour cela", a expliqué Allison.

"C'était très caractéristique de James, mais c'est aussi la démarche pour opérer de cette équipe, où les gens lèvent la main lorsqu'ils font une erreur, en sachant que l'attitude de l'équipe face aux erreurs est de se dire qu'on doit en apprendre des choses, plutôt que de rejeter la faute sur quelqu'un d'autres ou de causer de grandes polémiques dans l'équipe."

"C'était donc un très bon exemple d'un leadership fort de la part de James, qui a essayé d'expliquer à Lewis ce qui s'était passé. Et l'importance de ce message signifiait que James voulait donner cela personnellement plutôt que de passer par l'intermédiaire de l'ingénieur de course."

Article suivant
Brown : L'instabilité, cause de la situation "inacceptable" de McLaren

Article précédent

Brown : L'instabilité, cause de la situation "inacceptable" de McLaren

Article suivant

Red Bull : Se séparer de Renault ne baisse pas nos chances de titre

Red Bull : Se séparer de Renault ne baisse pas nos chances de titre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Mercedes Boutique
Auteur Jonathan Noble