Hülkenberg confirme la solidité de Renault en qualifications

partages
commentaires
Hülkenberg confirme la solidité de Renault en qualifications
29 avr. 2017 à 17:01

Le pilote allemand a de nouveau permis au constructeur français de placer une monoplace en Q3, tandis que son coéquipier Jolyon Palmer a vécu un samedi très compliqué.

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, derrière Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Deux semaines après avoir ouvert en course son compteur et celui de son équipe cette saison, Nico Hülkenberg a de nouveau prouvé que Renault pouvait compter sur lui pour tirer le meilleur de la R.S.17 en qualifications. Huitième sur la grille de départ à Sotchi, l'Allemand pouvait difficilement viser plus haut. Exploiter le potentiel de la monoplace d'Enstone en qualifications a jusqu'à présent été plus facile pour lui que la concrétisation en course.

Satisfait de sa séance de qualifications, en dépit d'un écart qui se chiffre à deux secondes pleines par rapport au temps de la pole position, Hülkenberg émet davantage de réserve quant au rythme de course. Le Losange travaille dans ce domaine et a apporté en Russie des évolutions pour y remédier, mais la situation n'évoluera pas du jour au lendemain.  

"Je pense que c’était le mieux que nous pouvions faire avec notre package actuel", estime Hülkenberg ce samedi soir. "De ce point de vue, l’après-midi était donc satisfaisant. La course sera le vrai défi. Jusqu’ici, notre rythme a été plus difficile en course cette saison. Avec nos dernières améliorations, demain nous permettra de juger où en est la voiture. Nous allons attaquer comme toujours en espérant rapporter de bons points."

Des points sur lesquels compte Alan Permane, directeur sportif de Renault F1 : "C’est bon d’avoir à nouveau une voiture dans le top dix. Nico s’est imposé comme un pilote régulier en Q3. C’est excellent et nous sommes convaincus que la voiture en a encore davantage en réserve avec nos prochaines améliorations. La course de Nico semble être ouverte vu sa position de départ."

Palmer redonne du travail à ses mécanos

Ces espoirs qui reposent mécaniquement sur Hülkenberg, car le samedi de son coéquipier Jolyon Palmer a été beaucoup plus noir. Le Britannique a d'abord été privé du temps de piste de la matinée, en raison d'une fuite d'huile qui a entraîné un changement de son unité de puissance. Puis, en Q1, son attaque pour tenter de quitter la zone des éliminés l'a conduit dans le mur, le condamnant à la 16e place sur la grille.

"Je dois adresser un grand merci à tous les membres de mon équipe et tous ceux qui ont travaillé si dur dans le garage ce week-end", souligne Palmer. "Ils ont vraiment été incroyables et il y a encore un peu de travail qui les attend. J’attaquais fort et j’ai trop emprunté le vibreur, ce qui m’a envoyé vers le mur de pneus. J’étais légèrement en difficulté après avoir manqué les EL3, mais tout peut arriver en course donc j’espère de meilleurs lendemains."

Article suivant
Ocon décroche sa première accession en Q3

Article précédent

Ocon décroche sa première accession en Q3

Article suivant

Qualifications : le point sur les duels entre équipiers

Qualifications : le point sur les duels entre équipiers
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Catégorie Qualifications
Lieu Sochi Autodrom
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Jolyon Palmer
Équipes Renault F1 Team